/24m/job-training
Navigation

À l’échelle humaine: Laissez une impression favorable à long terme

À l’échelle humaine: Laissez une impression favorable à long terme
Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Nous voici arrivés à la fin de notre parcours. Cette chronique complète le survol des sept étapes de notre Feuille de route des transitions professionnelles avec quelques derniers conseils pour votre recherche d'emploi.

Étape 7: Ma recherche d'emploi, partie III

Comme on l'a souligné dans les chroniques précédentes, l'objectif de votre première entretien d'embauche est de démontrer vos qualifications, votre motivation et votre "fit" avec la culture organisationnelle de votre employeur potentiel.

Vous y parvenez en énonçant vos plus belles réalisations, en offrant des exemples concrets de défis que vous avez surmontés et en formulant des questions qui communiquent votre profond intérêt pour le poste. À travers cet échange, vous cherchez à conjuguer confiance et humilité, enveloppées de bonnes manières, de professionnalisme et de maîtrise de soi.

Et puisque votre objectif à ce stade-ci est d'être convoqué(e) à la deuxième entrevue, le suivi que vous effectuez revêt de la même importance que le dialogue qui a lieu en personne.

Le suivi

Un bref courriel devrait être envoyé dans les 24 heures à chaque personne qui vous a interviewé(e), évoquant un point fort de votre conversation. Ne sous-estimez pas l'impact de ce petit geste sur le processus en entier.

C'est non seulement une question de politesse, mais aussi une simple façon de démontrer votre aisance et votre familiarité avec la culture québécoise et canadienne du travail; vous maîtrisez les règles du jeu.

Si vous ne recevez pas de nouvelles dans les délais annoncés, relancez-les une semaine plus tard avec un courriel ou un message téléphonique positif et concis: réitérez que vous demeurez enthousiaste à contribuer à l'entreprise à travers ce rôle et que vous êtes disponible pour soutenir votre candidature par d'autres étapes à venir.

Cela pourrait s'avérer décisif pour rester dans la course.

Et si vous n'êtes pas pris(e), cela ne veut pas dire que la porte s'est refermée. Recontactez-les pour témoigner de votre appréciation pour l'opportunité, demandez ce qui a fait pencher la balance en faveur d'un autre candidat et tentez de cerner ce que vous pourriez améliorer pour en faire une expérience constructive.

Une fois de plus, cette approche démontrera le sérieux de votre démarche professionnelle et laissera une impression durable en votre faveur. Si une autre opportunité se présente dans le proche avenir, vous serez sans doute contacté(e) en premier.


Des préoccupations sur une situation en particulier ? Écrivez-moi à maia.korotkina@mcgill.ca. Votre question pourrait faire l'objet d'une prochaine chronique !