/entertainment/music
Navigation

Projet pilote à Montréal-Nord: Kent Nagano inaugure «La musique aux enfants»

Kent Nagano
Photo d'archives, AGENCE QMI Kent Nagano

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - Parce qu’il y a été initié en bas âge, maestro Kent Nagano a eu l’idée d’élaborer un programme préscolaire dans lequel la musique occuperait une place de choix.

Mercredi, son projet s’est matérialisé, avec l’inauguration de La musique aux enfants, une expérience pilote s’étalant sur trois ans et réservée pour l’instant aux élèves de la prématernelle et de la maternelle de l’école St-Rémi – Annexe de la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île (CSPI).

«J’ai eu la chance d’apprendre la musique en très jeune âge, a dit le directeur musical de l’Orchestre symphonique de Montréal. Cela ne visait pas à ce que je devienne un chef d’orchestre ou un musicien professionnel. Cet apprentissage de la musique a d’abord fait de moi un homme libre de choisir sa destinée».

160 élèves

Ainsi croit-il que le programme d’apprentissage intensif de la musique favorisera le développement du plein potentiel des 160 élèves qui y prennent part depuis octobre dernier dans l’établissement de l’arrondissement de Montréal-Nord. Des retombées que s’attèleront à mesurer pendant trois ans des équipes de recherche de l’Université de Montréal, partenaire du projet.

«En mettant en œuvre la musique aux enfants au sein d’un quartier composé d’une population diversifiée, nous inscrivons cette initiative au cœur de deux traditions chères à l’OSM : soit l’éveil musical des enfants et la démocratisation des arts et de la musique», a pour sa part souligné l’ancien premier ministre du Québec et président du conseil d’administration de l’OSM, M. Lucien Bouchard.

Formation gratuite

Tous les élèves de l’école St-Rémi – Annexe suivent gratuitement chaque semaine un cours de rythmique et de chant choral. Parmi eux, deux groupes de 16 enfants reçoivent une formation plus poussée. Tandis qu’on dispense au quotidien à la première cohorte trois heures de cours de piano, de violon, de rythmique et de chant choral, la seconde reçoit quant à elle chaque jour une heure et quart de formation musicale.

Financé par des donateurs, le cadre pédagogique prévoit aussi la participation des musiciens de l’OSM. Ceux-ci seront appelés à jouer un rôle clé auprès des jeunes tout au long du parcours, notamment à titre de mentor, mais aussi en les accueillant régulièrement à la Maison symphonique de Montréal et en s’impliquant directement dans les activités à l’école.