/24m/city
Navigation

Taxes à Montréal: Plus petite hausse, mais les propriétaires écopent

La valeur des maisons fera grimper les comptes de taxes, déplorent des Montréalais

Maurice Vanier, un propriétaire de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, s’attend à voir son compte de taxes augmenter de 400 $ malgré le faible taux de taxe municipale en 2017.
Photo améli pineda Maurice Vanier, un propriétaire de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, s’attend à voir son compte de taxes augmenter de 400 $ malgré le faible taux de taxe municipale en 2017.

Coup d'oeil sur cet article

Leur hausse de taxes municipales a beau être la plus faible depuis 8 ans, des Montréalais déplorent que leur portefeuilles ne sera pas épargné pour autant puisque la valeur de leur propriété ne cesse de grimper.
 
«Il n’y aura jamais de répit», lance, découragé, Maurice Vanier, propriétaire d’une maison unifamiliale dans Rivière-des-Prairies/Pointe-aux-Trembles.
 
Mercredi, Montréal a présenté son budget pour l’année 2017. Les propriétaires montréalais payeront en moyenne 1,7 % de plus de taxes en 2017, ce qui représente la plus petite hausse annoncée depuis 2010. 
 
Elle comprend les taxes de la ville-centre et des arrondissements. 
 
Un exploit critiqué
 
Le maire Coderre se félicite de son budget et de l’«exploit» réalisé. «On s’est engagé à ne pas augmenter plus que l’inflation et on réussit encore cette année», a dit Pierre Desrochers, président du comité exécutif de la Ville, qui a qualifié le budget de « vraiment pas excitant » tant il était dans la continuité des dernières années.
 
Cette hausse suivra l’inflation, dit la Ville qui se base sur les prévisions du Conference Board du Canada, qui l’établit à 1,8% pour l’année 2017.
 
Pas convaincu
 
Un argument qui ne convainc pas M. Vanier. Il s’attend à recevoir un compte salé. La taxe foncière, rappelle-t-il, sera calculée à partir de la valeur de sa maison, qui a augmenté de dizaines de milliers de dollars depuis 17 ans.
 
Cette année , la valeur des maisons de Montréal a crû de 5,9 %. Mais dans les années précédentes, ce chiffre a frôlé 20 %. Sa maison a été évaluée à 555 000 $ pour le prochain rôle d’évaluation foncière 2017-2019, soit 50 000 $ de plus que lors de la dernière évaluation 2014-2016.
 
Son augmentation l’an prochain devrait donc être d’environ 400 $ l’an prochain. 
 
Le chef de Projet Montréal, Luc Ferrandez est lui aussi insatisfait. 
 
«Denis Coderre a échoué d’offrir un répit aux Montréalais. Il n’est pas allé chercher de nouvelles sources de revenus, autres que la taxe foncière», dit-il.
 
Jimmy Hamelin, un propriétaire dans Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension s’attend lui aussi à payer cher son prochain compte de taxes de quelque 500 $. 
 
«Ça n’a pas de bon sens, notre propriété aurait pris 180 000 $ de valeur en cinq ans, mais tant que je ne la vends pas, je dois payer pour cette valeur», dit-il.
 
«La valeur des maisons augmente, le taux de taxation diminue, mais la facture reste toujours élevée», résume Danielle Pillette, spécialiste en gestion municipale.
 
Baisse demandée
 
À la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec on pense qu’il aurait fallu compenser avec une baisse de taxes.
 
«Le taux d’inflation estimé en 2015 dans le budget de la Ville pour 2016 était de 2,3 % selon le Conference Board. La Ville avait donc budgété 1,9 % de hausse de taxes pour des coûts qui n’ont finalement pas subi l’inflation anticipée. La Ville a grandement surestimé, car on en est à 0,8 % en 2016», dit Hans Brouillette, directeur de la CORPIQ.  
 
Rémy Trudel, professeur à l’École nationale d’administration publique, conclut que la valeur d’une maison peut-être théorique, mais demeure une richesse. 

Hausses depuis 2010

2017 : 1,7 %

2016 : 1,9 %

2015 : 2,2 %

2014 : 2,8 %

2013 : 2,2 %

2012 : 3 %

2011 : 4,3 %

2010 : 5,2 %

  Liste des augmentations par arrondissement : 

Ahuntsic-Cartierville
+1,7 %
Anjou
-1,3 %
Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce
+2,5 %
Lachine
+1,5 %
LaSalle
-1,7 %
L’Île-Bizard-Sainte-Geneviève
+1 %
MercierHochelaga-Maisonneuve
+1,8 %
Montréal-Nord
+1 %
Outremont
+2,4 %
Pierrefonds-Roxboro
+1,1 %
Plateau-Mont-Royal
+2,4 %
Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles
+1,3 %
Rosemont-La Petite-Patrie
+2,6 %
Saint-Laurent
+2,1 %
Saint-Léonard
+1,6 %
Sud-Ouest
+1,9 %
Verdun
+1,8 %
Ville-Marie
+1,2 %
Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension
+2,1 %
Hausse moyenne
+1,7 % 

 
 

Hausse du compte de taxes moyen par type de résidence en 2017 :

Maison unifamiliale moyenne : +62 $ (valeur de 439 920 $)

Condominium moyen : +20 $ (valeur de 314 354 $)

Immeuble multiplex moyen : +79 $ (valeur de 510 508 $)
 

Les faits saillants du budget 2017

Service de police de Montréal
637,2 M$
Musée Pointe-à-Callière
7,5 M$
Espace pour la vie (Biodôme, Jardin botanique, Insectarium et Planétarium)
69 M$
Société de transport de Montréal (STM)
546,7 M$
Service de sécurité incendie
328,2 M$
Gestion de l’eau
248,7 M$
Déneigement
157,6 M$
Gestion des matières résiduelles
155,8 MS
Conseil des arts de Montréal
14,5 M$
Voirie municipale
138,4 M$
Société parc Jean-Drapeau
13 M$
Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal
11 M$

Budget en chiffres

Total budget : 5,2 G$ (+140M$ par rapport à 2016)

BIG : 5,6 M$ (+250 000$ par rapport à 2016)

SPVM : 652 M$ (-7 M$ par rapport à 2016)

Pompiers : 328 M$ (-7,7 M$ par rapport à 2016)

Salaires (rémunération globale) : 2,3 G$ (-51,5 M$ par rapport à 2016)

Régimes de retraite: 317 M$ (-74 M$ par rapport à 2016)

Où va chacun de vos dollars

Service de la dette 17,5 ¢
 
Loisirs et culture 11,1 ¢
 
Transport en commun 11,1 ¢
 
Administration générale 9,9 ¢
 
Charges corporatives  7,1 ¢
 
Réseau routier  5,4 ¢
 
Eau et égout  5,0 ¢
 
Aménagement, urbanisme et développement économique  4,1 ¢
 
Collectes, élimination de déchets et environnement  3,4 ¢
 
Enlèvement de la neige  3,2 ¢

Logement social, Inspection des aliments et autres 2,1 ¢

Sur le même sujet