/entertainment/movies
Navigation

Camille Ross joue une journaliste

Camille Ross
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Annoncer à la télévision une invasion extraterrestre n’est pas le genre d’expérience que s’attend à vivre une journaliste pendant sa carrière. C’est pourtant ce qu’a fait l’ancienne lectrice de nouvelles de la chaîne Global Montréal Camille Ross en jouant un petit rôle dans le film L’arrivée.

Dans ce film de science-fiction du cinéaste québécois Denis Villeneuve, la journaliste s’est en effet glissée dans la peau d’une lectrice de nouvelles qui doit annoncer en ondes, en direct, que plusieurs vaisseaux extraterrestres viennent d’atterrir à différents endroits sur Terre.

Camille Ross, qui a été l’un des visages de l’émission matinale de Global Montréal pendant plus de trois ans, a décroché ce petit rôle à l’été 2015, quand Villeneuve tournait le film à Montréal.

«C’est la production du film qui a contacté mes patrons de Global pour obtenir la permission de me faire passer une audition pour un rôle, explique Camille Ross, qui vit maintenant à London, en Ontario.

«À ce moment-là, j’étais loin de me douter que ce film connaîtrait autant de succès [près de 100 M$ au box-office international à ce jour]. Je savais que Denis Villeneuve était un grand réalisateur et que l’intrigue du film tournait autour de l’arrivée d’extraterrestres sur Terre. Mais c’est à peu près tout ce que je savais.

«Ç’a donc été une grande surprise, pour moi, de découvrir par la suite que c’était un gros film hollywoodien, avec des vedettes comme Amy Adams et Forest Whitaker.»

Trouver le bon ton

Sur le plateau de L’arrivée, Camille Ross dit avoir été admirablement bien dirigée par Denis Villeneuve.

«Évidemment, ce que je devais dire à la caméra ne ressemblait à aucune nouvelle que j’avais lue dans ma carrière! lance-t-elle en riant.

«Après avoir fait une première prise de la scène, Denis Villeneuve est venu me voir pour me suggérer d’en faire une autre avec un ton plus sérieux. Parce que c’est dans ma nature, je souris tout le temps. Denis Villeneuve a été si patient et généreux avec moi. J’ai été très impressionnée par son éthique de travail.»

«Ce n’était pas dans mes plans, de faire du cinéma, et tout cela est arrivé par hasard pour moi. Et je dois dire que c’était tout un défi, parce que ce n’est pas facile de jouer et de prétendre être quelqu’un d’autre.»