/sports/fighting
Navigation

Vers un combat Pascal-Bute 2?

Le duel pourrait avoir lieu le 24 février au Centre Vidéotron

Lucian Bute et Jean Pascal pourraient s’affronter à nouveau le 24 février prochain.
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin Lucian Bute et Jean Pascal pourraient s’affronter à nouveau le 24 février prochain.

Coup d'oeil sur cet article

À la recherche d’une finale pour son gala du 24 février à Québec, le promoteur Yvon Michel songerait sérieusement à y présenter la revanche entre Lucian Bute et Jean Pascal.

Il y aurait eu quelques discussions entre le patron de GYM et le gérant de Pascal, Greg Leon, au cours des derniers jours.

«C’est une possibilité, a affirmé Yvon Michel sur son projet. Toutefois, je n’ai pas encore parlé à Lucian à ce sujet.»

Le président d’InterBox, Antonin Décarie n’a toujours pas donné son aval. Et la raison est simple.

Il désire attendre de voir quel type de performance Pascal (30-4-1, 17 K.-O.) livrera le 16 décembre contre Stjepan Bozic avant d’aller plus loin dans cette démarche. Même son de cloche du côté du propriétaire de cette compagnie de promotion, Camille Estephan.

«On n’a aucun intérêt pour ce duel pour le moment surtout après le premier combat qui a été à sens unique du côté de Pascal, a expliqué celui qui est aussi patron d’Eye of the Tiger Management. Avant d’emprunter cette direction, je veux m’assurer que Jean est bel et bien de retour.

«Tant que je ne serai pas convaincu qu’il peut gagner un deuxième combat, je ne donnerai pas mon approbation.»

Si ce duel finissait par se matérialiser, ça signifierait qu’on pourrait assister à une première collaboration indirecte entre Michel et Estephan.

C’est Antonin Décarie qui permettrait d’avoir des discussions calmes et posées entre les deux hommes de boxe qui ont eu des démêlés judiciaires au sujet de David Lemieux.

Dire qu’il n’y a pas si longtemps que Michel ne voulait rien savoir de faire des affaires avec Estephan. On mentionne souvent que six mois sont une éternité dans le monde du «noble art» et on vient d’en avoir une autre preuve.

De l’intérêt des deux côtés

Pour ce qui est des deux boxeurs, ils sont à la croisée des chemins. Au cours des deux dernières années, Bute (32-3-1, 25 K.-O.) et Pascal ont échoué dans leurs tentatives de revenir au sommet.

«C’est à Bute de faire les premiers pas dans ma direction, car c’est moi qui ai gagné le premier combat, a déclaré Pascal au représentant du Journal.

«Pour ce qui est des discussions au sujet d’une revanche, je suis au courant. Si Yvon Michel est vraiment sérieux, qu’il arrête d’en parler partout et qu’il envoie le contrat signé par Bute. Après, on verra.»

Dans le cas de Bute, il a un intérêt mitigé envers le projet tout comme son gérant Chris Ganescu.

L’ancien champion du monde aimerait plutôt poursuivre son chemin dans la division des 168 lb. Sa priorité est d’affronter le gagnant du combat d’unification entre James DeGale et Badou Jack, qui aura lieu le 14 janvier. Ça pourrait se réaliser seulement au printemps prochain.

En attendant, l’ancien représentant d’InterBox pourrait renouer avec l’action dans les premiers mois de 2017 au Québec ou aux États-Unis.

De plus, le poids du combat est aussi problématique. Pour affronter Pascal, Bute devrait remonter à 175 lb. Ce ne fut pas évident pour lui lors du premier duel à ce niveau. On peut penser que ce serait la même histoire en 2017.

Drôle de position pour Larouche

Advenant le cas où il y aurait un Pascal-Bute 2, Stéphan Larouche se retrouverait dans une situation particulière.

Pendant le premier duel, il était dans le coin de Bute. Pour le deuxième, il serait dans celui de Pascal et affronterait son ancien protégé.

«C’est vrai que ce serait spécial, a avoué Larouche lorsque joint par Le Journal plus tôt cette semaine. Par contre, j’agirais de façon professionnelle en faisant le même boulot que d’habitude.»