/weekend
Navigation

Quelques douceurs et sorties joyeuses

Coup d'oeil sur cet article

Dans deux semaines et deux jours, les festivités du temps des Fêtes s’amorceront. Fidèles à nos habitudes, nous allons vous suggérer des disques, des sorties et des livres, tout cela à prix modique. Pour s’initier au jazz, la compagnie de disques Sony a puisé dans ses coffres forts. Dans un autre genre, le Boggie Wonder Band reprend du service tout comme le chanteur Matt Dusk.

 Boogie Wonder Band
Photo courtoisie
Boogie Wonder Band

Certes, nous pouvons tout découvrir avec l’écoute en ligne ainsi qu’avec l’incontournable plate-forme YouTube, mais rien ne remplace le fait de tenir entre ses mains le disque.

Pour une dizaine de dollars, le tandem Columbia Legacy/Sony permet de redécouvrir ceux et celles qui ont fait l’histoire du jazz. Usée par les excès, la chanteuse Billie Holiday gravera en 1958 son testament musical. Sous le titre Lady in Satin et accompagnée d’une grande formation, elle évoque l’amour en deux temps avec: I’m A Fool To Want You et The End Of A love Affair. Parmi les autres trouvailles, nous vous suggérons fortement l’hommage de Duke Ellington à son alter ego Billy Strayhorn: And His Mother Call Him Billy, ainsi que le tandem réunissant deux saxophonistes ténors majeurs: Sonny Rollins et Coleman Hawkins pour Sonny Meets Hawk. Essentielles à votre discothèque, ces perles sont le ciment de la note bleue.

Photo courtoisie

Du disco funk aux standards de jazz

Jusqu’au 23 décembre, le Boogie Wonder Band prendra la scène du théâtre St-James, par le biais d’un souper-spectacle. Reproduisant avec exactitude les belles années du Lime Light et du Studio 54 de New York, cette formation est vraiment ce qui se fait de mieux en la matière. Alliant la puissance des cuivres à des voix «célestes», ce rendez-vous est un incontournable. Vendredi 16 décembre, à l’Astral, le chanteur Matt Dusk retrouvera sur scène, sa complice Florence.K. Entre Quiet Nights, son dernier opus et Old School Yule qui évoque les chants de Noël, versant swing, l’année se terminera du bon pied.

The Lost Fingers

  • ★★★★
Photo courtoisie

Christmas Caravan - Labé/Select

Il y a longtemps que nous n’avions pas eu de nouvelles de la formation swing, manouche The Lost Fingers. Avec le temps de Fêtes, le moment propice aux réjouissances, vous ne serez pas déçu de cette nouveauté. Juxtaposant des courants musicaux: arabisants, blues et toujours swing, ils donnent à vos classiques de Noël une autre tournure. Sur un air de bossa-nova, White Christmas se veut tropicale, tandis que Frosty The Snow Man est gorgé d’un swing roboratif. Une belle réussite qui fera danser toute la parenté.

3 concerts à surveiller

3 décembre 20 h 30

Au Upstairs

  • Jean-Michel Pilc, pianiste
  • Renée Voxon, chanteuse
  • Adrian Vedady, contrebasse
  • Éric Maillet, batteur
  • Matt Schultz, guitariste

6 décembre 20 h 30

Au Upstairs

  • Soirée jazz manouche
  • Christiane Tassan, guitariste

9 décembre 20 h 30

Au Upstairs

  • Soirée swing
  • Colin Hunter, chanteur et son trio

Aussi le 10 décembre