/opinion/blogs/columnists
Navigation

L’ex-roi de Laval traité aux p’tits oignons...

L’ex-roi de Laval traité aux p’tits oignons...
Photo Martin Alarie

Coup d'oeil sur cet article

Commençons par dire que personne ne cherche le lynchage public de l’ex-maire de Laval dorénavant emprisonné après avoir plaidé coupable pour fraude, complot et abus de confiance.

Il n’en reste pas moins que pour avoir lui-même érigé en véritable «système» le vol prolongé des contribuables à coups de millions de dollars, comme je l’expliquais ici, l’ex-roi déchu s’en est tout de même tiré à très bon compte, merci beaucoup.

TVA Nouvelles nous apprend aussi ce matin que Gilles Vaillancourt «profiterait de multiples privilèges depuis qu’il est incarcéré au pénitencier de Saint-Jérôme. Depuis qu'il est en prison, Gilles Vaillancourt ne fréquente pas les autres détenus. Il n'est pas incarcéré avec eux, se retrouvant plutôt dans un secteur de l'infirmerie, dans une cellule privée.

Dans cette section, les cellules sont regroupées par deux avec une aire commune possédant la télévision. Les repas sont servis sur place et on compte un téléphone pour les deux détenus de la section afin qu'ils puissent faire des appels à frais virés. Ils profitent de plus d’une courte sortie en solitaire par jour, dans la cour intérieure.

Selon ce qu’a appris TVA Nouvelles, en arrivant en prison, Gilles Vaillancourt a d'abord eu droit aux modalités d'usage. Il s’est ensuite installé dans sa cellule, qu'il ne trouvait pas très propre.

La question se pose : est-ce que Gilles Vaillancourt profite d'un privilège avec de telles conditions de détention? Jean-Claude Bernheim, spécialiste en criminologie et du milieu carcéral, croit que oui. «Il doit y avoir eu une intervention quelconque quelque part.

Normalement, un détenu qui n'a pas de problème de santé se retrouve dans un secteur normal», estime l’expert.

Une source à la sécurité publique indique à TVA Nouvelles que ce traitement est habituellement réservé aux détenus à risques. Exemples : un policier qui serait au milieu des autres détenus ou encore un individu qui pourrait générer des conflits à l'intérieur des murs.

«Monsieur Vaillancourt n'a pas commis d'infraction contre des personnes vulnérables, des enfants, des personnes âgées ou des gens qui auraient pu faire en sorte que la population carcérale lui fasse des menaces», ajoute Jean-Claude Bernheim.

Au ministère de la Sécurité publique, on refuse de répondre aux questions sur Gilles Vaillancourt, puisque la règle est de ne jamais commenter les conditions de détention des détenus.

Si tout se passe comme prévu, Gilles Vaillancourt restera au centre de détention de Saint-Jérôme jusqu'au 15 décembre, date à laquelle le juge décidera s’il entérine l'entente voulant qu'il fasse six ans de pénitencier. Par après, l'ex-maire de Laval sera transféré dans un pénitencier fédéral.»

***

Pas Le Versailles...

Même si son traitement préférentiel à la prison est à des planètes de son douillet confort dans son ex-prestigieux condo du complexe Le Versailles - pour un «roi» déchu, le nom ne s'invente pas (!) -, rappelons aussi que si cette peine est en effet confirmée par le juge, M. Vaillancourt serait également éligible à une libération conditionnelle dès après la première année. Le journaliste Francis Vailles en explique d’ailleurs ici les raisons.

***
 

Des bandits punis, mais pas trop...

Bref, comme il est de coutume au Canada, ce qu’on appelle les «bandits à cravate» - incluant même un élu lorsqu'il vole ses propres concitoyens -, s’en sortent habituellement avec des peines minimales.

Ce samedi, le Journal comparait avec raison certaines peines qui, aux États-Unis, pour des crimes d’une nature similaire, sont nettement plus sévères.

Et ce, même parfois pour des fraudes de montants moindres que les millions volés par Gilles Vaillancourt à ses propres électeurs. Le contraste, en fait, est spectaculaire.

Et vous? Trouvez-vous que notre système de justice est trop clément envers les bandits à cravate?

Ou le considérez-vous comme étant plus équitable que celui de nos voisins du Sud?