/world/europe
Navigation

Une facture comme loterie pour contrer l'évasion fiscale

facture achats inflation consommation
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

PRAGUE | En République tchèque, chaque ticket de caisse deviendra à partir de la seconde moitié de 2017 un billet de loterie pour lutter contre l’évasion fiscale, a annoncé mercredi le ministère des Finances.

Le client d’un commerçant sera ainsi incité à exiger un ticket de caisse, obligeant le vendeur à enregistrer sa recette ainsi transmise à l’administration fiscale.

«La valeur des cinq plus gros lots se situera entre 100 000 et 1 million de couronnes (5200$ - 52 000$) et il y aura parmi ces lots aussi une voiture«, a précisé la vice-ministre des Finances, Alena Schillerova.

Les tirages au sort auront lieu une fois par mois et la valeur totale des lots sera de 65 millions de couronnes (3,4 millions $) par an, selon elle.

La loterie se propose d’«encourager la perception régulière des impôts», indique le ministère des Finances, dans un communiqué.

Des loteries similaires existent aussi dans d’autres pays d’Europe, dont la Croatie, la Pologne, le Portugal, la Slovénie et la Slovaquie.

Son lancement suit la récente introduction d’un registre électronique centralisé des recettes, qui concerne d’abord les restaurateurs et les hôteliers.

La déclaration des recettes par le biais des caisses enregistreuses sera prochainement obligatoire aussi pour les commerçants et les professions libérales, pour tenter d’éradiquer la fraude fiscale.

La loi qui l’impose est dénoncée surtout par les propriétaires de petits bars de village, souvent des gens âgés réticents aux nouvelles technologies ou découragés par le coût élevé des caisses enregistreuses.

Selon le journal pragois Lidove Noviny, non moins d’un millier de petits bars de campagne ont déjà annulé leurs contrats avec la brasserie Budvar de Ceske Budejovice (sud-ouest), et sont en train de fermer définitivement leurs portes.