/24m/transports
Navigation

Insatisfaction croissante sur la 747: la faute aux chantiers, dit la STM

Coup d'oeil sur cet article

Les clients de la STM qui voyagent vers l’aéroport semblent en avoir marre des chantiers routiers alors qu’un nombre record de plaintes a été enregistré cette année.

Au 31 octobre dernier, la STM avait déjà reçu 428 plaintes concernant la ligne 747, c’est 30 % de plus que l’an dernier, alors que ce chiffre avait déjà augmenté de 40 % entre 2014 et 2015.

«On peut attribuer la hausse des plaintes de la ligne 747 au contexte des grands chantiers qui occasionnent des détours et des retards, croit Amélie Régis, porte-parole de la STM. Le service livré (214 plaintes) est d’ailleurs l’aspect le plus élevé dans les plaintes reçues.»

Si une plainte sur deux concerne effectivement le service, une sur trois cible les employés.

La faute aux chantiers

Même en 2016, la STM constate des variantes importantes. «Les augmentations se font sentir depuis mai en raison des grands chantiers. Avant mai, les plaintes étaient à la baisse», ajoute Mme Régis.

En aout dernier, la STM avait d’ailleurs annoncé l’ajout de service sur 13 lignes dans le secteur des chantiers Turcot, Bonaventure et Champlain pour faciliter les déplacements dans le secteur.

Des autocars 747 jusqu’en janvier

C’est pour faire face à ces entraves que la STM avait également loué 16 autocars jusqu’en novembre en attendant la livraison de 25 nouveaux autobus prévue à cette même date.

Le contrat initialement prévu jusqu'au 30 novembre a finalement été renouvelé jusqu’au 8 janvier, pour la moitié de la flotte, les nouveaux véhicules n’étant pas livrés.

«Nous avons décidé de conserver 8 autocars après le 1er décembre pour avoir l’assurance d’offrir le service adéquat sur la ligne 747, particulièrement à l’approche des fêtes, alors que cette ligne connaît un achalandage accru», confirme la porte-parole. Des 25 bus attendus, nous en avons reçu 12, 8 sont présentement en service clientèle et 4 en préparation.»

Le maintien de ces autocars non accessibles est une mauvaise nouvelle, selon Linda Gauthier du RAPLIQ, puisqu’ils réduisent le nombre de trajets possibles pour les personnes à mobilité réduite vers l’aéroport.

Selon l’horaire en ligne de la STM, 52 des 81 passages quotidiens de la 747 sont des autobus équipés de rampe avant.

 

Nombre de plaintes concernant la ligne 747*

  • 2016 : 428 (en date du 31 octobre)
  • 2015 : 328
  • 2014 : 222
  • 2013 : 207
  • 2012 : 170
  • 2011 : 147
  • 2010 : 170 (à compter du 29 mars 2010, date de mise en service)

* Source : STM