/investigations/health
Navigation

Il est obligé de rembourser 2,4 M$ à la RAMQ

<b>Spyridon Koutsouris</b><br />
Pharmacien
Photo d'archives Spyridon Koutsouris
Pharmacien

Coup d'oeil sur cet article

Le pharmacien Spyridon Koutsouris a dû s’engager à rembourser plus de 2,4 millions $ à la RAMQ pour la période de 2011 à 2013. Après enquête, on lui reprochait notamment d’avoir fait de fausses ordonnances verbales et d’avoir facturé à plusieurs reprises des services non rendus.

C’est ce que le syndic de l’Ordre des pharmaciens allègue dans sa requête pour radier le pharmacien rendue publique hier.

On y apprend qu’il a illégalement obtenu des remboursements de la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) pour des ventes et services factices.

Il a également inscrit de fausses informations au dossier de plusieurs patients en plus de fausses ordonnances verbales qui auraient été faites par un médecin.

Plusieurs enquêtes

L’enquête du syndic a débuté après le signalement de la RAMQ en 2015. Le syndic a recueilli les témoignages d’employés de la pharmacie.

Selon certains témoignages, le pharmacien gonflait la facture de certains médicaments pour ses employés, ce qui leur permettait de ne pas payer la coassurance et la franchise.

Le syndic lui reproche également d’avoir entravé son enquête, notamment en retardant ou en refusant de fournir des documents.

Lors de son enquête, le syndic a découvert que certaines ordonnances étaient fausses. Il a même observé que le pharmacien renouvelait certaines ordonnances ayant été identifiées comme fausses ou non conformes par la RAMQ.

Fait étonnant, la RAMQ a ouvert à son tour une deuxième enquête, malgré l’entente survenue en mai 2015.

Luxueux condo

Au cours des derniers jours, une entente de non-publication empêchait de révéler le contenu de la plainte déposée contre lui au conseil de discipline.

Cette ordonnance a été levée hier en fin de journée. L’homme doit revenir devant le conseil de discipline le 20 décembre prochain pour statuer sur sa radiation provisoire immédiate.

Rappelons que plus tôt cette semaine, notre Bureau d’enquête révélait que la RAMQ avait pris une hypothèque légale de 700 000 $ sur son luxueux condo du Vieux-Montréal. Ce dernier a été mis en vente pour 2,9 millions $.