/news/society
Navigation

Ils quittent leur emploi payant et inventent un jeu de société

totem
Photo courtoisie Jade Tremblay, Tessa Paradis et Carol Rancourt viennent de lancer Totem, un jeu qui fait du bien à l’ego.

Coup d'oeil sur cet article

Trois amis ont décidé de quitter leur travail bien payé pour se consacrer à rendre les gens plus heureux au travail grâce à un nouveau jeu de société.

Carol Rancourt était chef d’équipe gestionnaire dans une entreprise pharmaceutique. Son salaire dans les six chiffres n’a cependant pas été suffisant pour l’empêcher de quitter son travail en 2015 pour se consacrer à Totem, un jeu de société visant à rendre les gens plus heureux au travail.

Trois amis, Jade Tremblay, Tessa Paradis et Carol Rancourt, souhaitent ainsi changer la façon dont les gens perçoivent le travail.

À l’aide d’un jeu de cartes, des collègues de travail choisissent un animal et une qualité pour un de leurs collègues, un peu comme le font les scouts avec leur totem, et peuvent ainsi lui dire qu’ils l’apprécient, ce qui permet d’augmenter le sentiment d’appartenance et l’esprit d’équipe.

«Avec le temps, j’ai constaté qu’il y a souvent peu de place pour la gratitude et la reconnaissance des employés. Et que, lorsque je le faisais comme gestionnaire, ça avait un effet très positif», raconte Carol Rancourt.

Dans l’air du temps

En approfondissant leurs idées autour du jeu, les trois professionnels ont découvert que la reconnaissance et l’engagement au travail constituent une industrie florissante. Et que des universitaires estiment que ces marques d’appréciation sont fondamentales pour la réussite d’une entreprise.

«Il y a une grande détresse sociale, tant au travail qu’en milieu scolaire. Les gens ont beaucoup besoin de valorisation, de gratitude. C’est dans l’air du temps », ajoute Tessa Paradis.

Directrice artistique dans une agence de publicité depuis 2005, la jeune professionnelle a décidé de se consacrer entièrement à Totem au terme d’un congé de maternité.

Son conjoint, Jade Tremblay, lui-même entrepreneur en informatique, continue de travailler deux jours par semaine pour poursuivre des contrats avec des clients.

Outils pour les entreprises

Les trois associés estiment être en mesure de retrouver leur salaire d’avant grâce au jeu, mais également grâce à plusieurs produits dérivés qu’ils comptent vendre.

Ils sont eux-mêmes surpris de l’accueil reçu.

Par exemple, l’École d’entrepreneuriat de Beauce a utilisé Totem au sein de ses cohortes et en a même fait son coup de cœur en 2015. En France, la prestigieuse European Business School de Paris a commandé 10 jeux pour ses cohortes. PME Montréal et le Collège de Rosemont utilisent le jeu pour permettre aux jeunes de prendre conscience de leurs forces et de les utiliser pour travailler en équipe.

Comme un totem scout

Totem est composé de 160 cartes, divisées entre 80 représentations d’un animal et 80 énumérations d’une qualité. Le totem est construit par les joueurs qui choisissent, parmi sept cartes tirées au hasard, dans chaque catégorie, l’animal et la qualité qui leur semblent les plus représentatifs d’un collègue ou d’un autre joueur, ce qui permet d’améliorer la confiance en soi de cette personne.