/news
Navigation

Consultations publiques pour deux projets totalisant 8500 unités d’habitations à Montréal

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – L'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) étudiera deux importants projets de développement en début d'année qui pourraient se traduire par la construction de 8500 unités de logement à l’est du Stade olympique et dans l’ouest de l’île.

L'OCPM a obtenu le mandat du comité exécutif de la Ville de Montréal pour passer au peigne fin les projets qui figurent dans le Programme particulier d'urbanisme (PPU) pour le secteur Assomption Nord, à l'est du Stade olympique, et pour le secteur Pierrefonds-Ouest, dans l'axe du boulevard 440, dans l'ouest de l'île.

Pour le PPU Assomption Nord, qui devrait s’étaler sur deux décennies, l'objectif est de redévelopper et de densifier tout le secteur entourant la station de métro L'Assomption. Le pôle d'emplois où la multinationale Mondelez vient d'annoncer la fermeture de son usine fabriquant les biscuits Christie, Oreo et LU devrait être renforcé, un projet salutaire alors que quelque 500 personnes vont perdre leur boulot l'an prochain.

L’objectif visé est d’attirer 4400 nouveaux résidents dans ce quartier en construisant jusqu'à 3000 unités, dont 15 % seraient des logements sociaux. Les immeubles pourraient éventuellement atteindre jusqu'à 12 étages autour du métro L'Assomption et sur la rue Sherbrooke Est, où plusieurs restaurants abandonnés sont placardés. Favoriser le transport actif, notamment les sentiers urbains, les places publiques et l'utilisation du vélo, font aussi partie des plans.

Suivra éventuellement le développement de la portion sud, jusqu'à la rue Notre-Dame Est, avec en prime le prolongement du boulevard L'Assomption dont on parlait dans le Plan de transport adopté sous l'administration de l'ancien maire Gérald Tremblay.

Cohabitation avec les milieux naturels

Pour ce qui est des consultations publiques touchant au développement de Pierrefonds-Ouest, le projet, qui est sur la table depuis 2005, a déjà soulevé l'ire des environnementalistes parce que le secteur visé comprend plusieurs milieux naturels. L'acceptation citoyenne n'est pas acquise pour le développement de cette zone de 455 hectares, située à l'ouest du boulevard 440. Un total de 181 hectares seraient protégés des bulldozers.

Quelque 5500 unités d'habitation pourraient y être construites selon les documents rendus disponibles par l'OCPM. Le processus de consultation se prolongera jusqu'en 2019.

Ces deux consultations publiques seront lancées fin janvier ou au début de février 2017. Les dates seront annoncées incessamment.