/news/society
Navigation

Moment idéal de l’État islamique pour attaquer

Coup d'oeil sur cet article

Les marchés de Noël sont des cibles parfaites pour l’État islamique parce qu’ils représentent la tradition occidentale chrétienne, estime un spécialiste montréalais en science des religions.

«Quand on frappe un marché de Noël, on frappe le cœur même de la société occidentale, explique Norman Cornett. Encore une fois, c’est la joie, le rassemblement, l’esprit d’ouverture et de fête qui sont attaqués. L’impact symbolique pour les terroristes est exponentiel.»

Prendre ses précautions

Et Montréal fait bien de prendre les précautions nécessaires, selon lui, en installant entre autres des murets de béton à l’entrée de son marché de la Place des festivals.

«Si on ne peut pas être à l’aise au marché de Noël, où peut-on l’être? Qu’arrivera-t-il avec le 375e de Montréal? Avec le Festival de jazz, les FrancoFolies? La donne a changé maintenant», soutient-il.

M. Cornett, qui revient d’un séjour en Allemagne, raconte d’ailleurs s’être inquiété lorsqu’il a lui-même visité le marché d’Erfut, il y a deux semaines. «Des gens regroupés côte à côte, un marché plein à craquer, ça se présentait parfaitement, dit-il. Ces marchés de Noël sont des cibles.»

Noël, «c’est toute la tradition occidentale, c’est le centre névralgique de la société chrétienne, ce qui en fait une cible parfaite. Sur le plan affectif, ça atteint la conscience collective», poursuit-il.

 

D’autres villes sur un pied d’alerte

Toronto

Des barrières en ciment ont été installées autour du principal marché de Noël de Toronto. La présence policière a été augmentée.

New York et Chicago

Des policiers lourdement armés ont été déployés dans les grands marchés de Noël des villes de New York et Chicago. 

Paris et Bruxelles

La sécurité été renforcée en France et en Belgique, deux pays touchés par des attentats dernièrement. Les forces de l’ordre sont  notamment sur le qui-vive à Reims, Paris et Bruxelles. 

Sources : CBC et AFP