/news/currentevents
Navigation

Homme abattu par la police : le Bureau des enquêtes indépendantes reprend le dossier

Coup d'oeil sur cet article

Un homme de 39 ans qui a blessé une policière avec une machette a été abattu à Québec dans la nuit de lundi à mardi au terme d'une poursuite policière qui a débuté à Lévis avant de prendre fin sur l'autoroute Charest. L’enquête a été confiée au Bureau des enquêtes indépendantes (BEI).

Le BEI a mis neuf enquêteurs sur le dossier, en plus de recevoir l’aide de 2 techniciens en identité judiciaire et un reconstitutionniste du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Les équipes sont arrivées à Québec en fin d’avant-midi mardi pour amorcer leur enquête.

Tard dans la nuit de lundi à mardi, les policiers de Québec ont été déployés en renfort à ceux de Lévis, qui ont pris l’homme en chasse vers 2h30. Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) n’a pas donné d’indications sur ce qui a déclenché la poursuite.

Le véhicule a poursuivi sa course vers Québec. Comme l’homme ne voulait pas s’immobiliser, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a utilisé des tapis de clous pour tenter de mettre un terme à la poursuite, en vain.

L’incident s’est conclu sur le boulevard Charest, à la hauteur de l’autoroute Henri-IV, lorsque les policiers ont embouti violemment le véhicule du suspect, a indiqué le BEI dans un communiqué.

Hache et machette

Avant d’être immobilisé, l’homme a tiré une hache par la fenêtre en direction des policiers. Il est ensuite sorti de son véhicule avec une machette et a blessé une policière du SPVQ au bras. C’est à ce moment qu’au moins deux policiers auraient alors fait feu sur l'homme.

La policière a rapidement été transportée dans un centre hospitalier à proximité. On ne craint pas pour sa vie. Le suspect a lui aussi été conduit à l’hôpital où son décès a été constaté.

Enquêteurs sur le terrain

Les enquêteurs ont ratissé le secteur toute la journée mardi et les voies de circulation sont demeurées fermées à la circulation jusqu’en soirée.

Le véhicule de marque Nissan du suspect, dont l’identité n’a pas été révélée, était encore visible dans le terre-plein mardi après-midi.

« Ça va faire partie des éléments d’enquête et entrer dans les détails du pourquoi le véhicule ne s’est pas immobilisé, a indiqué l'agente aux communications du SPVQ, Marie-Ève Painchaud. On pourra dire si d’abord la famille a été avisée. »

Chronologie des évènements

2h30 : Début de la dite poursuite policière sur le territoire de Lévis.

2h30-2h50 :

1) Déplacement des véhicules vers la ville de Québec.

2)Des policiers du SPVQ et de la SQ se seraient joints à l’opération ensuite.

3) Tentative d’interception du suspect par le biais de tapis à clous, en vain.

2h50 (et les minutes suivantes) :

1) L’homme aurait lancé une hache à l’extérieur de son véhicule alors que les trois corps policiers essayaient ensemble de mettre fin à la poursuite.

2) Afin de l’intercepter et de l’immobiliser, les véhicules de la police auraient enfin percuté celui du suspect, qui serait sorti de sa voiture pour frapper une policière de la SPVQ au bras avec une machette, lui infligeant une blessure mineure.

Source : Bureau des enquêtes indépendantes (BEI)