/news/transports
Navigation

Le prix de l’essence bondit avant le jour de l’An

Essence

Coup d'oeil sur cet article

Les stations-service montréalaises n’avaient pas le choix d’augmenter le coût de l’essence de 11 cents jeudi parce qu’elles vendaient à perte, assure une intervenante de l’industrie.

«Les détaillants étaient pris à la gorge. Ils ont perdu 2 cents par litre toute la journée mercredi. Il fallait s’attendre à une bonne hausse», explique la présidente et directrice générale de l’Association québécoise des indépendants du pétrole (AQUIP), Sonia Marcotte.

Jeudi matin, plusieurs stations d’essence à Montréal affichaient un prix en hausse de 11 cents, à 1,27 $ le litre, alors que les automobilistes devaient débourser en moyenne 1,16 $ la veille, selon les données compilées par CAA-Québec.

Selon l’organisme, le carburant était ainsi vendu sous le prix réaliste partout dans la province mercredi.

Avec la hausse de 11 ¢ jeudi matin, plusieurs détaillants ont retrouvé une marge de profit dans la moyenne de 5 à 6 cents du litre, dit Mme Marcotte.

Jour de l’An

La présidente de l’AQUIP estime qu’il n’y a pas de lien direct à faire avec le week-end de festivités à venir pour le Nouvel An, où de nombreux automobilistes prendront la route pour se rendre à leurs réunions familiales.

«Le prix de l’essence à Montréal fluctue beaucoup de semaine en semaine, peu importe le moment de l’année. C’est surtout l’effet du marché, de la compétition entre détaillants et du volume de vente», indique-t-elle.

Le directeur de l’Institut de l’énergie Trottier de Polytechnique Montréal, Normand Mousseau, dit toutefois avoir remarqué une tendance à la hausse dans les prix du gaz à partir des milieux de semaine. «Les hausses arrivent très régulièrement autour de périodes de fêtes, mais surtout à partir du mercredi ou du jeudi, parce que les gens reçoivent leur salaire et sont plus à même de faire le plein», estime-t-il.

L’an dernier, le prix à la pompe avait bondi de 14 cents à quelques jours de Noël un peu partout au Québec pour s’établir à 1,12 $ le litre.

On pouvait toutefois trouver de l’essence à moins de 1 $ le litre dans la région montréalaise quelques jours plus tard au début du mois de janvier.

— Avec l’Agence QMI