/sports/opinion/columnists
Navigation

Bergevin aux aguets

Bergevin aux aguets
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Marc Bergevin affirme que la ­prolongation du contrat d’Al Montoya n’a rien à voir avec le repêchage de l’expansion.

Euh!

Puisqu’une équipe, dans le cadre du repêchage de l’expansion, doit soumettre un gardien dans sa liste des joueurs non protégés, un gardien avec une expérience de la Ligue nationale, qui d’autre répond au profil du gardien recherché.

Donc...

Je veux bien croire qu’on est très heureux du travail de Montoya, mais il est difficile de croire que cette décision n’a pas été prise en fonction du repêchage de l’expansion. Par contre, doit-on sauter à la conclusion que les Golden Knights de Vegas réclameront Montoya?

Pas du tout.

Entre-temps, quand il est question des problèmes du Canadien à la ligne bleue ou encore au poste de centre, Bergevin répond rapidement qu’il surveille la situation, qu’il est à l’écoute. Il se pourrait que l’Avalanche du Colorado soit une cible intéressante, pas uniquement pour Bergevin, mais pour bien des équipes de la Ligue nationale.

Au cours du week-end, on confirmait que des changements surviendraient dans les prochaines semaines. L’organisation est en train de s’écrouler et l’on croit que seul ­Nathan MacKinnon est intouchable. Que les décideurs de l’équipe tendront une oreille ­attentive à toute offre.

Gare aux Maple Leafs !

Donc, cela signifie que Matt Duchene et Gabriel Landeskog pourraient changer d’adresse si, évidemment, l’offre est intéressante. Mais que convoitent les dirigeants de cette équipe? Un joueur prometteur ou ­encore un joueur de premier plan.

Bergevin a-t-il ce qu’il faut pour se lancer dans un derby aussi attrayant?

Pour l’instant, le Canadien demeure parmi les cinq formations de la Ligue nationale qui se retrouvent dans une situation idéale. Non pas confortable, mais idéale. Le Tricolore occupe le premier rang de la division la plus faible de la Ligue. Il possède une priorité importante sur le reste du peloton.

Par contre, s’il y a une formation qu’on doit regarder du coin de l’œil, c’est bien celle des Maple Leafs de Toronto.

Les jeunes loups des Leafs sont en feu.

Cette formation a gagné ses cinq derniers matchs, elle affronte les Capitals de Washington ce soir dans la capitale américaine. Mike Babcock fait un travail fort ­remarqué et les résultats sont plus ­qu’encourageants.

On peut s’imaginer que les partisans de cette équipe ont de quoi s’enthousiasmer et ils auront l’occasion de se manifester davantage, samedi, alors que Carey Price et le ­Canadien débarqueront au Air Canada ­Centre.

Les Blue Jackets ne lâchent pas

Si les Leafs connaissent des moments réjouissants, que penser de John Tortorella et des Blue Jackets de Columbus? Samedi, ils étaient au Minnesota pour y affonter le Wild, qui n’avait subi aucune défaite en 12 matchs.

On s’attendait à un duel de tous les ­instants.

Mais les Blue Jackets avaient d’autres intentions et ils ont remporté une victoire de 4 à 2. À aucun moment dans le match ils n’ont été inquiétés.

Columbus, est-il besoin d’insister, occupe le premier rang du classement des forces et les Penguins de Pittsburgh lui soufflent dans le cou.

Ça promet, dans la division Métropolitaine...