/news/green
Navigation

Les Innus veulent continuer à chasser

Coup d'oeil sur cet article

Même si Québec interdit la chasse sportive du caribou toundrique, les chefs de la Nation innue ne peuvent se résigner à interdire la chasse à leurs membres.

«On conserve un lien spirituel avec Atik (caribou). On ne peut pas dire aux Innus de cesser la chasse, c’est notre héritage culturel», explique le chef de Natashquan, Francis Wapistan. Les Innus discutent avec les Cris et les Inuits pour avoir accès au troupeau de la rivière aux Feuilles qui regroupe 200 000 caribous.

Le troupeau de la rivière George compterait moins de 9000 individus. Il était évalué à près d’un million de caribous dans les années 1970. Très inquiets, les chefs de la Nation innue partent en campagne auprès des chasseurs.

Un peu d’espoir

Chasseur à Schefferville depuis l’enfance, Rodrigue McKenzie entend le cri d’alarme pour la protection. Il garde un peu d’espoir et rappelle que les populations ont toujours été cycliques. «Je me souviens de discussions avec mon grand-père. On a déjà arrêté la chasse. Le caribou marche beaucoup. Parfois, le troupeau est loin dans la toundra.»