/news/currentevents
Navigation

Hydro veut un procès secret pour le «pilote des stars»

L’entreprise lui reproche trois actes de sabotage sur ses lignes

Le pilote Normand Dubé est poursuivi pour près de 30 M$ par Hydro-Québec.
Photo d'archives Le pilote Normand Dubé est poursuivi pour près de 30 M$ par Hydro-Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Hydro-Québec veut à tout prix éviter que les détails des actes de sabotage qu’elle reproche au «pilote des stars» soient divulgués publiquement, pour des raisons de «sécurité nationale». L’entreprise demandera le huis clos pour son procès civil de près de 30 M$ à Joliette, le 10 janvier.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) adopte une position similaire concernant sa propre poursuite pour méfaits, criminelle celle-là, relativement aux mêmes actes attribués à Normand Dubé.

Le procureur général a fait passer de 13 à 3 le nombre de méfaits qui lui sont reprochés sur les lignes d’Hydro. L’entreprise dit avoir subi une perte de 28,6 M$ à cause des pannes qu’ils ont causées.

Au cœur du procès figure une importante question de sécurité nationale: un simple pilote peut-il à lui seul causer de tels dommages au réseau d’Hydro-Québec?

Le «pilote des stars», souvent employé par des vedettes québécoises comme Normand Brathwaite et Gaston Lepage, a trois poursuites sur le dos, dont deux pour le sabotage présumé des lignes d’Hydro-Québec, au criminel et au civil.

La société d’État s’oppose à ce que le procès civil se déroule publiquement, comme c’est pourtant la norme dans l’administration de la justice. Demain, Hydro-Québec et le DPCP doivent demander que les détails des méfaits présumés sur ses lignes demeurent confidentiels, invoquant la sécurité nationale.

Québecor contestera

Les avocats de Québecor comptent cependant s’opposer à un huis clos complet sur la preuve, invoquant l’intérêt public des questions concernant Hydro-Québec, une société d’État.

Les pannes que l’entreprise attribue à Dubé ont plongé près de 200 000 personnes dans le noir les 4 et 5 décembre 2014.

En juin 2015, le pilote a plaidé non coupable à 23 chefs d’accusation criminels, dont incendie criminel, méfaits et harcèlement contre Hydro-Québec et certains de ses employés.

La société d’État lui reproche notamment d’avoir saboté ses lignes de transport d’électricité. Au moins un des méfaits qui lui sont reprochés aurait été commis à l’aide de son petit avion.

Dubé a été arrêté en juin 2015 en compagnie du comédien Gaston Lepage, avant d’être remis en liberté sous de sévères conditions le mois suivant.