/opinion/blogs/columnists
Navigation

La guerre Trump vs Streep

La guerre Trump vs Streep
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Donald Trump est un goujat.

On le savait déjà mais sa réaction puérile au discours virulent de Meryl Streep aux Golden Globes est tout simplement pathétique. Indigne d’un président des États-Unis.

 

 

 

 

C’est tout ce qu’il a trouvé ? Meryl Streep est la comédienne la plus surévaluée ? Il dit ça à propos de l’actrice qui est récipiendaire de trois Oscars (The iron Lady, Sophie’s Choice, Kramer vs Kramer) ? 

 

 

 

Misère. Et ce gars-là va bientôt négocier avec les plus grands leaders à travers le monde ? Toujours en train de jouer à celui qui pisse le plus loin ? Sa politique étrangère va ressembler à sa réaction à Arnold Schwarzenegger ? « Nanananère, moi j’avais des biens meilleurs chiffres que lui » ?

 

 

 

 

 

Streep a parfaitement le droit de s’exprimer sans se faire attaquer personnellement et professionnellement par le futur président.

 

 

S’il avait simplement attaqué ses idées, rectifié les faits, ça aurait été digne de sa fonction. Et encore. Est-ce que Trump va vraiment trouver le temps d’aller sur Twitter , une fois à la Maison-Blanche, pour vilipender chaque Américain qui va le critiquer ?

 

Ce gars-là n’a pas mieux à faire, comme, je ne sais pas, diriger la plus grande puissance mondiale ?

 

Cela étant dit, j’ai plutôt tendance à penser, comme Piers Morgan, que des vedettes multimillionnaires dans des robes à 20 000$ ne me feront pas brailler sur leurs pauvres sorts d’opprimés .

 

Les Américains ont voté pour Trump, que ça plaise ou non aux artistes. Et ces Américains qui ont voté pour lui, vous pensez que ça les intéresse de se faire donner une leçon de morale par une artiste dans un gala de remise de prix ?

 

Ha oui, une dernière question : Tous les comédiens et réalisateurs qui avaient promis qu’ils allaient quitter les États-Unis si Trump était élu, ils sont où aujourd’hui ? Au bureau des visas ou confortablement installés dans leurs grosses baraques, complètement déconnectés de ce peuple américain qu’ils prétendent tellement aimer ?