/sports/hockey/canadien
Navigation

Price n’est plus seul

Le Canadien n’est plus seulement tributaire des performances de son gardien

SPO-HOCKEY-CANADIENS-WILD
Photo d'archives Les statistiques tendent à démontrer que le Canadien n’est plus aussi dépendant des performances de Carey Price que par le passé.

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien est-il aussi dépendant des performances de Carey Price que par les années passées? Un coup d’œil aux statistiques du gardien d’Anahim Lake nous porte à croire que non.

Huit fois déjà, depuis le début de la présente campagne, Price a accordé au moins quatre buts dans une rencontre.

Or, le Tricolore est parvenu à récolter au moins un point dans cinq de ces huit rencontres (2-3-3).

À titre comparatif, Price avait accordé quatre buts ou plus à 11 reprises (dont trois fois cinq buts) au cours de la saison 2014-2015. Campagne au terme de laquelle il avait remporté les trophées Hart et Vézina.

Gagnant du Hart et du Vézina
Photo d'archives, AFP
Gagnant du Hart et du Vézina

Cet hiver-là, le Canadien avait maintenu un dossier de 1-9-1 en pareille circonstance.

Ainsi allait Price, ainsi allait le Canadien. Pas surprenant que le numéro 31 ait été élu le joueur le plus utile à sa formation à la conclusion de cette saison.

Respectables, mais plus modestes

Qualifié par plusieurs de meilleur gardien du monde, Price présente encore des chiffres fort respectables.

D’ailleurs, certains soutiennent que si le Canadien n’a pas connu la même déconfiture que l’an dernier, malgré une infirmerie encore une fois débordée, c’est en raison de sa présence devant le filet.

Or, quelques statistiques assez révélatrices tendent à prouver que l’homme masqué de 29 ans pourrait ne pas être considéré parmi les finalistes au titre de joueur le plus utile à son équipe, un honneur remis par les journalistes affectés à la couverture du hockey de la LNH.

Depuis le 6 décembre, date à laquelle Alex Galchenyuk a raté son premier match (ce qui coïncide avec le début de l’hécatombe chez le Canadien), Price affiche un taux d’efficacité de ,904 et une moyenne de buts alloués de 2,59.

Parmi les gardiens qui ont disputé au moins sept matchs au cours de cette période, Price pointe aux 28e et 22e rangs de ces deux colonnes.

Merci à l’attaque

Malgré ces chiffres modestes de son homme de confiance, la troupe de Michel Therrien a compilé un dossier de 8-4-4 (6-3-3 avec Price au travail) depuis ce jour de décembre.

Au cours de ces 16 matchs, le Canadien a maintenu une moyenne de buts marqués de 3,19. Ce qui est encore mieux que la moyenne de 3,02 qu’il maintient depuis le début du mois d’octobre et ce qui constitue la principale raison des succès de l’équipe.

Bref, s’il avait fallu que Price garde les buts «sur la tête» comme il l’a déjà fait, les Montréalais auraient peut-être ajouté trois ou quatre gains à son dossier.

C’est tout de même rassurant de voir que tout ne repose plus sur les épaules d’un seul homme.

Les blessés laissés à Montréal

Au lendemain de sa défaite face aux Capitals, le Canadien a mis le cap sur Winnipeg, où il disputera la première de ses deux rencontres en 24 heures, ce soir.

Aucun des six blessés, incluant Andreï Markov, Alex Galchenyuk et Andrew Shaw, qui se sont entraînés avec l’équipe lundi, n’a accompagné l’équipe dans la capitale manitobaine.

 

Lorsque Price est généreux

Saison
Matchs de 4+ buts
Fiche
2016-2017 8 2-3-3
2015-2016 2 0-2-0
2014-2015 11 1-9-1
2013-2014 15 4-9-2
2012-2013 8 0-5-2
2011-2012 14 1-10-3
2010-2011 15 0-12-3
2009-2010 6 1-3-2
2008-2009 13 2-9-1
2007-2008 9 2-6-1

 

Depuis le 6 décembre

  • Fiche du Canadien: 8-4-4
  • Fiche de Price: 6-3-3
  • Moyenne de buts alloués: 2,59
  • Taux d’efficacité: ,904
  • Moy. de buts marqués par le CH: 3,19