/misc
Navigation

Les beaux 4h Fondation Martin-Matte

Coup d'oeil sur cet article

La 2e édition de l’événement Les beaux 4h Fondation Martin-Matte, sur les pentes du Sommet Saint-Sauveur, a recueilli plus de 365 000 $. Pendant ce marathon de ski, des équipes de 4 personnes cumulaient leurs descentes pendant 4 heures afin d’amasser un maximum de dons. Cette année, plus de 455 participants ont dévalé les pentes de ski.

Photo courtoisie

Martin Matte ( au centre) est entouré de précieux ambassadeurs dont Alexandre Bilodeau, Mélanie Turgeon, Marianne Fortier, Ghislain Taschereau et Fabien Cloutier.

Photo courtoisie, LePetitRusse

Le défi sur neige a été clôturé par un grand spectacle extérieur offert généreusement par Les Trois Accords, qu’on voit sur la photo.

Photo courtoisie

L’objectif de départ de 350 000 $ a été dépassé grâce au soutien de nombreux commanditaires. L’équipe de la Fondation était composée d’Éric Tranchemontagne, Marc-Alain Lessage, Vincent Richer et Martin Matte.

Plus de 5 heures pour aller à Key West

Photo courtoisie

Bruno Bergeron, vice-président Canada GardaWorld, est présentement en Floride pour disputer quelques rondes de golf et visiter différents endroits. Le dépassement d’une voiture est rarement permis sur la fameuse U.S. Route 1 vers Key West. Le trajet Fort-Lauderdale-Key West a été un périple de plus de 5 heures. Je crois que c’est sa première et dernière visite à Key West!

La course BarbegazI

Photo courtoisie

La course à obstacles BARBEGAZI est tout un défi à relever à l’Îlot Clark, en plein centre-ville de Montréal. L’événement se termine dimanche prochain. L’homme fort, Hugo Girard, est entouré de la mascotte Barbegazi, du Yéti d’Igloofest, de Youppi et de Boule de neige, la mascotte de la Fête des neiges.

Le réputé duo père et fils

Photo courtoisie

Le légendaire membre de l’équipe canadienne de la Coupe Davis, Rolland Godin, est en compagnie de son fils, Éric Godin, qui est professionnel de tennis au Woodfield Country Club de Boca Raton depuis 10 ans. Je me souviendrai toujours de la mémorable raclée que Rolland avait infligée à l’ancien D.G. des Expos, Murray Cooke, qui se croyait très bon au tennis.