/news/society
Navigation

Plusieurs entrevues grâce à sa pancarte

Elle a passé une journée dehors pour trouver un job

job blainville
Photo Isabelle Houle Alors qu’il faisait -20 degrés Celsius, Lise Ouimet a passé la journée de lundi dehors avec son affiche afin de se trouver un emploi en comptabilité.

Coup d'oeil sur cet article

Une dame de 58 ans à la recherche d’un emploi, qui s’est installée lundi avec une affiche dans un quartier industriel de Blainville, a reçu de très nombreuses offres.

Le Journal rapportait hier l’histoire de Lise Ouimet, une technicienne en comptabilité qui a pris les grands moyens pour se dénicher un nouvel emploi.

Elle s’est installée sur le boulevard de Blainville lundi matin, alors que le mercure affichait -20 degrés Celsius. Elle montrait une affiche sur laquelle on pouvait lire: «Emploi, j’ai besoin de vous, vous avez besoin de moi, Comptabilité».

Après la parution de l’article dans Le Journal, Mme Ouimet a reçu une dizaine d’appels hier matin. Elle a sélectionné les cinq entreprises qui lui paraissaient les plus prometteuses pour passer une entrevue.

Changement de plan

Mme Ouimet avait au départ prévu passer toute la semaine sur le bord de la route avec son affiche, mais devant l’engouement des employeurs pour son initiative, elle a changé ses plans.

«Aujourd’hui [hier], je me concentre à produire mon CV et à faire parvenir des copies à ces employeurs. Je recherche le fit, une équipe de travail qui partage mes valeurs», a-t-elle dit.

Sa technique de recherche d’emploi en a surpris plusieurs alors qu’on la voyait danser et saluer les gens avec un grand sourire.

«Je voulais essayer ça [s’afficher dans la rue] et je me suis dit que j’allais au moins faire sourire les automobilistes. Je suis vraiment surprise, contente et remplie d’adrénaline après toute cette publicité. Je peux même dire que j’en suis à sélectionner et choisir les employeurs», soutient-elle.

Conseillère

Dès hier à 5 h 45, la femme recevait des appels de médias pour raconter son histoire et partager son initiative.

Toute la journée de lundi, Lise­­ Ouimet a salué les passants, vendu sa salade et bravé le froid.

«Aujourd’hui, mon cœur est chaud dans un corps gelé», souligne-t-elle.

Plusieurs personnes l’ont même contactée pour recevoir des conseils pour dénicher un emploi.

«Tout ça est très positif. Même certains proches, qui ne savaient pas que je m’y prendrais de cette façon pour chercher du travail, sont ravis des retombées.»