/news/society
Navigation

Un garçon annonce en grand sa rémission

La bonne nouvelle de Félix Champagne a été relayée plus de 18 000 fois en quelques heures.
Photo courtoisie La bonne nouvelle de Félix Champagne a été relayée plus de 18 000 fois en quelques heures.

Coup d'oeil sur cet article

Un garçon qui a combattu le cancer pendant la moitié de sa vie a diffusé une publication virale pour annoncer à sa famille qu'il était en rémission.

Félix Champagne, 5 ans, a passé les 36 derniers mois à combattre une leucémie. Ses maux de cœur, ses douleurs dans les jambes et la fatigue l'ont souvent empêché d'avoir une enfance normale.

Il était triste de ne pas aller à l'école tous les jours comme ses amis et d'aller voir le docteur toutes les semaines. «Sa vie d'enfant s'est arrêtée quand il est tombé malade. Il était à risque élevé, donc on n'osait pas espérer une rémission», a admis sa mère, Nancy Charest.

La femme de 39 ans a avoué que la maladie de son fils l'a beaucoup épuisée. «On ne peut pas se lever tous les matins en pensant que notre enfant est en danger de mort, parce qu'on ne passera pas à travers», a-t-elle lancé.

Répandre la nouvelle

Le 8 janvier, Félix Champagne a subi plusieurs examens notamment, des ponctions lombaires et des prises de sang. Lorsque les médecins lui ont annoncé que la chimiothérapie avait fonctionné et que Félix était officiellement en rémission, Mme Charest a rapidement voulu propager la bonne nouvelle. «Toute la famille et les amis voulaient des nouvelles, mais on était très très fatigué. Je n'avais pas la force de répondre à tout le monde», a-t-elle expliqué.

La bonne nouvelle de Félix Champagne a été relayée plus de 18 000 fois en quelques heures.
Photo courtoisie

Elle a donc eu l'idée de faire une publication Facebook, dans laquelle le garçon annonçait sa victoire contre la maladie. Le massage a été partagé à plus de 18 000 reprises. «Ça a fait boule de neige. Je reçois des témoignages d'enfants et de parents qui vivent la même chose, c'est spécial», s'est-elle exclamée.

Une vie normale

Même si les risques de rechutes sont élevés pendant la première année de rémission, la famille Charest-Champagne reste optimiste.

«Le plus grand soulagement, c'est de le voir en forme. Il mange et dort bien. C’est ça qui nous permet de mieux respirer», a lancé la mère.

Dernièrement, Félix a fait son entrée à temps plein à la maternelle. «Il veut faire du sport, du ski alpin et même du patin. Maintenant, il a la force de le faire et c'est ça qui est merveilleux», a affirmé Nancy Charest.