/news/society
Navigation

Une famille de la Rive-Sud remporte 60 M$

Coup d'oeil sur cet article

Le dîner du jour de l’An a porté chance à toute une famille de la Montérégie qui se partagera 60 millions de dollars, le plus gros montant de l’histoire du Lotto Max.

C’est au moment de se rendre dans la parenté pour le dîner du 1er janvier que Gilles Leprohon et sa conjointe se sont arrêtés à la station-service pour faire le plein d’essence.

C'est elle qui a acheté les billets à l’intérieur et qui lui a confié la tâche de vendre les parts à la belle-famille après le repas.

«Tout le monde a payé! Les petits-cousins, les sœurs, frères, oncles et tantes. On a même un couple d’amis à qui on a réservé une part. Eux aussi ont gagné», s’enthousiasme le chanceux de 58 ans de Mercier, près de Châteauguay. Au total, les 60 millions seront divisés en 28 gagnants.

Appel gagnant

«Ça commence très bien l’année, et pas juste pour moi, toute la famille au complet», a confié M. Leprohon, en entrevue au Journal.

Il raconte avoir reçu le meilleur appel téléphonique possible de sa belle-mère, qui lui a appris très tôt, samedi matin, que toute la famille a remporté le gros lot.

«Ça a été un réveil assez brutal, à 6 h du matin. Quand on a vu sur le téléphone que c’était la belle-mère qui appelle, on ne sait pas quelle nouvelle elle allait nous apprendre», blague-t-il.

La cagnotte de 60 millions sera divisée en 20 parts de 3 millions de dollars, certaines parts étant de nouveau partagées par deux personnes.

La famille s’est ensuite réunie en début de semaine pour signer les papiers en vue de réclamer le chèque, ce qui est prévu aujourd’hui, lors d’une cérémonie à l’hôtel Delta de Montréal.

Voyages

Le travailleur autonome ne sait pas quels projets ont en tête tous les gagnants de son groupe.

Pour sa part, il compte bien prendre sa retraite au printemps, après 37 ans comme représentant pour Loto-Québec. Aussitôt son contrat terminé, en avril, il pense s’envoler pour voir du pays.

«Je compte prendre du bon temps, et surtout voyager. J’aimerais voir l’Europe, et offrir un voyage à mes enfants», prévoit le chanceux. Il n’exclut pas non plus de se rendre dans le Sud pour prendre un peu de soleil.

Étant donné son lien avec la société d’État, Loto-Québec a indiqué qu’une enquête a été faite pour s’assurer que tous les participants ont eu la même chance de remporter.

Les circonstances de l’achat en plus de l’historique des gains de M. Leprohon depuis 20 ans ont été scrutés dans le processus.