/news/consumer
Navigation

Des familles avec des allergies déçues de McDo

Tout le menu pourra contenir des traces de noix

Annie Simard
Photo courtoisie Catherine Martel Annie Simard (à gauche), originaire de Québec, doit composer au quotidien avec les allergies sévères de ses deux enfants, qui sont âgés de 8 et 2 ans (en bas).

Coup d'oeil sur cet article

Les familles avec des allergies alimentaires qui se fiaient à McDonald’s pour dépanner sont déçues puisque, pour la première fois, tout le menu de la chaîne pourra contenir des traces de noix.

«On le sait, que ce n’est pas nécessairement santé, mais quand on part en voyage, que nous n’avons pas envie de faire notre lunch et de traîner 24 millions d’affaires, c’est un super bon dépanneur», a dit Annie Simard, maman de deux jeunes enfants aux prises avec des allergies sévères.

Comme plusieurs autres familles, la sienne ne fréquentera plus les restaurants McDonald’s. Jusqu’ici, la chaîne avait toujours représenté un gage de sécurité pour les personnes aux prises avec des allergies. Elle offrait ses arachides et ses noix séparément dans des emballages. Les restaurants prenant ce genre de mesures se comptent sur les doigts de la main.

L’arrivée d’un premier produit contenant des arachides et des noix non emballées changera la donne chez McDonald’s à partir du 17 janvier. Le McFlurry SKOR entraînera un risque de contamination croisée entre les noix et tous les autres produits au menu.

«Il s’agit d’un changement important, car jusqu’à maintenant, nous n’avons servi à nos clients que des arachides et des noix emballées individuellement», a indiqué par courriel Anne-Julie Maltais, directrice des communications du restaurant pour l’est du Canada.

Des changements dans l’aménagement intérieur des installations font aussi en sorte que les produits sont maintenant préparés différemment en cuisine, ajoute le restaurateur.

Climat d’inquiétude

<b>Dominique Seigneur</b><br />
Allergies Québec
Photo courtoisie
Dominique Seigneur
Allergies Québec

Ce qui semble être une note interne de McDonald’s à ses employés circule sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. La publication, partagée plus de 1000 fois en 24 heures sur la page Facebook «Déjouer les allergies», suscite de l’inquiétude chez plusieurs parents.

«Si un client ou un employé du restaurant a une réaction allergique dans un restaurant, demandez à votre gérant de composer le 911 immédiatement. N’attendez pas de voir si la réaction allergique “va passer”», peut-on notamment y lire.

Chez Allergies Québec, on espère que McDonald’s continuera malgré tout d’être un exemple de bonnes pratiques en termes de gestion des allergies alimentaires.

«On continue de penser qu’avec une bonne formation aux employés et de l’encadrement, il serait possible de continuer de servir la population allergique. Nous serons en contact avec eux dans les prochains jours pour voir ce qui est possible», a dit Dominique Seigneur, directrice du développement de l’organisation.

 

Les allergies au Québec

  • 300 000 personnes touchées
  • 6 à 8 % des enfants de la province sont concernés
  • Les principaux allergènes : œufs, lait de vache, soya, blé, arachides, noix, poissons, mollusques, crustacés, moutarde, sésame et sulfites

*Source: Allergies Québec