/news/consumer
Navigation

Vers vivants et crottes

L’épicerie de Parc-Extension était infestée de vermine, de coquerelles et d’insectes

Coup d'oeil sur cet article

L’épicerie Dhillon Brothers de Parc-Extension hébergeait une grande variété d’indésirables en 2015, dont des souris, des coquerelles et même des petits vers blancs dans une boîte de desserts.

«Lorsque je suis entrée dans cette section [d’entreposage du sous-sol], j’ai constaté la présence d’une souris morte en décomposition dans une trappe mécanique», raconte une inspectrice en salubrité qui a visité l’épicerie en juillet 2015.

Le commerce situé au 775, rue Jean-Talon Ouest à Montréal a reçu 3000 $ d’amende en octobre dernier pour les infestations observées l’année précédente.

Sac rongé

Les inspectrices ont en effet trouvé des crottes de souris à de nombreux endroits, comme sur une étagère à légumes et bouteilles d’eau, dans un tamis, et autour de sacs de lentilles.

«J’ai déplacé un des sacs et j’ai constaté [qu’il] était rongé à la base», écrivent-elles dans leur rapport de juillet 2015. Au total, elles ont trouvé quatre souris mortes au sous-sol de l’établissement.

Elles ont aussi découvert de la «farine de pois chiches mélangée avec des excréments de souris», peut-on lire. De plus, une boîte de «desserts au sucre» contenait des «papillons et des vers blancs vivants».

Pour ce qui est des coquerelles, les inspectrices ont reconnu leurs excréments sur une étagère, en plus d’en trouver une morte sur une tablette et une vivante dans l’espace séparant une étagère du mur.

Extraits du rapport

« Farine de pois chiches mélangée avec des excréments de souris » – Les inspectrices

  • Rongeurs
  • Coquerelles
  • Vers, papillons et insectes

Elles se cachent

«[Les coquerelles] se sont cachées en majorité lorsque j’ai allumé la lampe de poche [dans] leur direction.»

En outre, plusieurs mouches mortes étaient présentes sur le plancher du sous-sol et d’autres volaient dans une section, indique-t-on dans les rapports de juillet 2015.

En mai 2015, les inspectrices avaient remarqué «des portes, murs ou plafonds ayant des trous», ainsi que la présence de papillons au sous-sol.

Le problème existait déjà un an plus tôt. Une inspectrice a en effet trouvé de petits insectes sur des sacs de lentilles en décembre. Une autre a noté la «présence de rongeurs», d’aliments rongés et d’insectes dans des pâtes sèches en mars.

Le propriétaire de l’épicerie Kulvir Singh Dhillon assure que l’amende a été payée et que les problèmes de salubrité sont maintenant réglés.

► Il faut attendre plusieurs mois après une infraction pour qu’un juge entende la cause et rende sa sentence. Les détails de ces jugements ont été obtenus à la suite d’une demande d’accès à l’information.

Carte interactive