/sacchips/pushstart
Navigation

Resident Evil 7 : Biohazard reçoit de très bonnes critiques

Les plus grandes critiques du milieu offrent des notes positives au jeu.

Coup d'oeil sur cet article

Le jeu Resident Evil 7: Biohazard est enfin sorti hier et plusieurs critiques arrivent au même consensus: c’est le jeu que la franchise attendait avec impatience!

Disponible sur les consoles PS4, Xbox One et sur Windows, le jeu a également une version réalité virtuelle sur la PS VR qui cible les plus courageux.

En attendant de terminer le jeu pour se faire notre propre idée, Pèse sur Start a fait le tour des reviews pour prendre le pouls des joueurs.

Voici les commentaires de cinq critiques qui pourront vous guider dans votre achat. À 80 $ le jeu, il faut parfois un peu d’aide pour prendre une décision! 

 

Kotaku (note à venir)

Capcom

Heather Alexandra chez Kotaku n’a joué que cinq heures à Resident Evil 7 et déjà, elle décrit le jeu comme étant un genre de jeu de cachette terrifiant. Cependant, les puzzles sont un peu trop faciles et elle avoue que le jeu pourrait facilement ne pas être un titre de la franchise Resident Evil; les liens avec ses prédecesseures sont trop minces. Les combats contre les boss sont également un peu ridicules. Selon Alexandra, le changement à la première personne est exactement ce dont la franchise avait besoin; on se sent toujours vulnérable. Ça rend très anxieux!

 

GameSpot: 8/10

Capture d'écran YouTube

Scott Butterworth (fou nom) décrit RE7 comme un jeu d’horreur intime avec toutes les caractéristiques d’un survival. Pas d’extras comme des arbres de compétences ou des quêtes inutiles; vous guidez votre personnage sous une immense tension. Butterworth explique qu’il y a cependant beaucoup de répétition et qu’il semble manquer des moments mémorables. Il y en a, mais pas assez. Comme chez Kotaku, les puzzles ne sont pas assez difficiles, mais l’intensité de l’horreur vaut toutefois le détour. Butterworth termine sa critique toutefois en disant que le jeu est une réussite remarquable avec une vision claire. «Avec son retour à l’horreur, Resident Evil est redevenu spécial.»

 

Guardian: 10/10

Capture d'écran YouTube

Ok, le gars du Guardian a vraiment capoté sur Resident Evil 7. 

«Le survival horror de Capcom revient aux sources avec une expérience choquante, difficile et terrifiante», explique Simon Parkin. Selon Parkin, le changement à la première personne contribue au succès du jeu, un commentaire qui contredit beaucoup de joueurs mécontents. Il trouve que les clichés comme entendre des pas à l’autre étage et d’autres bruits lointains contribuent grandement au sentiment de terreur, malgré le fait que ce ne soit pas innovateur. 

 

Polygon: 9/10

Capture d'écran YouTube

Le point le plus important de la critique de Philip Kollar chez Polygon est que vous n’avez pas besoin de déjà être fan de Resident Evil pour apprécier ce jeu, malgré les références aux prédécesseurs. Il faut apprivoiser la maison que l’on explore et connaître chaque petit coin utile pour éventuellement se cacher rapidement. «Aucun jeu Resident Evil, depuis le premier, a fait un aussi bon travail que Resident Evil 7 pour me faire sentir impuissant et apeuré», explique-t-il. Plus vous êtes familiers avec vos alentours, plus vous allez épargner vos précieux items, comme les munitions qui se font plutôt rares. Par contre, comme plusieurs critiques, il explique que les boss sont tout simplement nuls. «Ces rencontres [avec les boss] brisent le rythme de l’expérience». Selon lui, le changement à la première personne est une évolution logique et parfaite dans l’univers créé par Capcom.

 

IGN: 7.7/10

Capture d'écran YouTube

«L’atmosphère dans Resident Evil 7 est l’un des plus forts de la série depuis un bon moment», selon Chloi Rad chez IGN. Malgré sa note de 7.7, Rad avoue que c’est le meilleur moment qu’elle a passé avec un jeu de Resident Evil depuis des années. Encore une fois, les puzzles sont beaucoup trop faciles; souvent, on tombe sur la solution rapidement au lieu de vraiment la chercher. Vous ne risquez pas de courir partout pour résoudre un problème durant le jeu; la solution vous sera presque offerte. Les Baker restent les ennemis les plus amusants à combattre, tandis que les fameux «molded» sont peu impressionnants. Les créatures sont prévisibles dans leur environnement et on peut facilement anticiper chaque tentative de sursaut, selon Rad. Le joueur est très guidé durant le jeu avec plusieurs rappels de chaque objectif, ce qui enlève le sentiment de détresse. Les nouveautés offertes aident et blessent la formule de la franchise; ce qui explique pourquoi tant de joueurs ne sont pas si emballés à l’idée d’y jouer.

 

Les points communs chez les critiques

Le positif

  • Mise en scène de qualité
  • La conception sonore est impeccable
  • L’atmosphère est réellement lourde
  • Le sentiment de menace est très présent

 

Le négatif

  • Les boss sont risibles
  • Les puzzles sont vraiment trop faciles
  • Le changement à la 1e personne risque d’aliéner beaucoup de gens
  • Formule assez typique d’un survival horror moderne.

 

La réception est donc très positive, malgré quelques points un peu décevants. Si vous êtes un adepte des jeux survival horror et que vous connaissez Outlast comme votre poche, vous ne risquez pas de trouver Resident Evil 7 très innovateur. Cependant, c'est un retour aux sources intéressant pour la franchise. Surtout après Resident Evil 6...!