/24m/job-training
Navigation

À bout de souffle au travail

À bout de souffle au travail
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Vous sentez-vous épuisé par vos responsabilités professionnelles? Vous n’êtes pas seul. Selon l’Association canadienne pour la santé mentale, plus de 25 % des travailleurs québécois subissent un haut niveau de stress chaque jour. Qui plus est, 40 % des réclamations pour incapacité au travail sont liées à un problème de santé mentale. Mais comment prévenir et guérir l’épuisement professionnel?

 

Prévenir

L’Organisation mondiale de la santé définit l’épuisement professionnel par « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ». Si l’environnement de travail peut être en cause, la réduction des risques passe aussi par une bonne hygiène de vie et une saine gestion du travail. Au bureau, organisez votre temps et imposez-vous des limites. À la maison, dormez, mangez sainement, faites de l’exercice et accordez-vous des instants de détente.

Guérir

Toutefois, si la pression ne cesse de monter, inutile de faire l’autruche en affirmant que tout va bien! Les crises de panique, les maux de ventre fréquents et un sentiment d’angoisse à l’approche du lundi ne doivent pas être pris à la légère. Il n’y a aucune honte à demander du soutien. Parfois, votre entourage ne possède pas les connaissances nécessaires pour vous épauler. Le psychologue est un professionnel spécialement formé pour vous écouter, remettre les choses en perspective et vous aider à trouver des solutions. Vous pourriez d’ailleurs être surpris par le nombre de personnes ayant déjà consulté un psychologue!

L’épuisement professionnel représente un problème sérieux. S’il peut signaler la nécessité d’un changement de carrière pour certaines personnes, il faut aussi reconnaître le rôle crucial des gestionnaires dans la prévention et l’amélioration des conditions de travail. En bref, c’est l’affaire de tous!