/travel/destinations
Navigation

Un Amphithéâtre aux dimensions gigantesques

Coup d'oeil sur cet article

BERGVILLE, Afrique du Sud | Le monde recense une multitude de paysages éblouissants, mais celui de l’Amphithéâtre, dans le nord de la chaîne de montagnes du ­Drakensberg en Afrique du Sud, compte sans contredit parmi les plus spectaculaires.

Campée dans le parc national Royal Natal dans la province du KwaZulu-Natal à la frontière du royaume du Lesotho, la falaise de basalte de l’Amphithéâtre se ­dresse tel un mur sur plus de cinq kilomètres et son sommet ­culmine à plus de 3050 mètres.

Qui plus est, les chutes de la ­Tugela, les deuxièmes plus hautes du monde, soit juste derrière les chutes Angel au Venezuela, ­plongent de son pic dans une série de cinq cascades successives sur quelque 950 mètres.

Randonnées variées

Les randonneurs en bonne forme physique voudront certes attaquer ce sommet mythique. Différentes autres possibilités sont d’ailleurs proposées aux sportifs pour atteindre le plateau où ils seront récompensés avec de splendides vues des ­vallées environnantes.

La route la plus commune part du stationnement Sentinel sis à 8 kilomètres en amont du lodge Witsieshoek par une route de ­terre. De là, une grimpette vous mène au pied du Mont-Aux-Sources grâce à deux échelles faites de chaînes vissées dans le roc. Si vous ne leur faites pas confiance, vous pouvez toujours faire un détour par un ravin pour vous rendre au sommet.

D’autres options, plus longues et difficiles, s’offrent aux plus hardis. L’une d’entre elles prend racine au campement de Sung Mountain. Vous y entamerez le trajet par une montée abrupte du canyon Sugar Loaf pour atteindre l’escarpement Sandstone. Le chemin se poursuit le long d’une crête qui contourne le mont Broome jusqu’au portail d’entrée Basotho.

Vous pouvez aussi partir du ­campement Mahai situé dans le parc national Royal Natal. Vous naviguerez dès lors le long d’une rivière à travers la savane et des forêts de virgiliers à bois jaune où vous pourrez apercevoir ­différentes espèces d’antilopes, de singes et d’oiseaux.

Hommes des cavernes

Pour une expérience complète, voire unique, sachez que vous ­pouvez passer une ou plusieurs nuits dans l’une des cavernes du parc, qui peuvent accueillir de deux à douze dormeurs. Vous devrez toutefois vous plier à des règles strictes et réserver ­plusieurs semaines à l’avance.

L’une des contre-indications est de dormir dans une grotte où se trouvent des peintures rupestres tracées par les San, un terme désignant les différentes populations autochtones d’Afrique australe, dont il ne reste plus que 100 000 représentants de nos jours.

Il est cependant possible d’aller observer ces œuvres d’art d’une autre époque, dont celles ornant les murs d’une cavité rocheuse postée à environ un kilomètre de l’entrée principale.

Repères

  • Accès : L’intersection du chemin vers le parc se trouve à environ 30 kilomètres au nord-ouest de Bergville par la route 74. Comptez toutefois de 3 à 4 heures de route si vous partez de Johannesburg, ­Durban ou Bloemfontein.
  • Aspects techniques : La route la plus commune pour le sommet de l’Amphithéâtre s’étend sur près de 14 kilomètres avec un dénivelé de 472 mètres pour une durée d’environ 7 heures. L’option du campement Sung Mountain ajoute une douzaine de kilomètres, 6 heures et 689 mètres de dénivelé au parcours, tandis que celle du campement ­Mahai greffe au trajet 7 kilomètres et un dénivelé de 757 mètres.
  • Période : La meilleure période pour marcher dans la chaîne du Drakensberg se veut les mois d’avril et mai.
  • Argent : 1 $ CA = 10 rands sud-­africains.
  • Coûts : Les coûts varieront ­grandement en fonction de vos types de randonnée (en autonomie, avec ­guide, avec porteur, etc.) et ­d’hébergement.
  • Bon à savoir : Il peut y avoir des plaques de neige tous les mois de l’année dans la chaîne du Drakensberg. Soyez prêts à toutes les conditions météo, notamment la bruine.