/travel/destinations
Navigation

Hôtel design sur la plage

Warwick Cayo Santa Maria, Cuba

Coup d'oeil sur cet article

Impossible de trouver la tranquillité dans un vaste complexe tout-inclus où on s’aligne comme des sardines sur la plage? C’était avant de pouvoir s’évader au Warwick Cayo Santa Maria, où les jardins offrent des vues à couper le souffle sur le grand bleu et dont le design n’a rien à envier à celui d’une chic station balnéaire méditerranéenne.

L’établissement, construit en 2015, n’a opéré que quelques mois avant d’entamer d’intenses rénos pour en faire un complexe à l’image des autres adresses de la chaîne américaine, comme le Warwick de New York, ce palace néoclassique érigé par le magnat de la presse William Randolph Hearst pendant les années folles. Et ­l’attente semble en avoir valu le coup! ­Rouvert en novembre dernier, l’hôtel situé sur la pointe est de l’îlot Santa Maria ­rivalise avec le style des cinq-étoiles d’Ibiza et des Baléares.

Amateurs de design, à vos appareils! De la piscine tentaculaire créant des lagons ­intimes pour une baignade tranquille, aux plafonds en bois exotique du lobby qui créent une atmosphère enveloppante, en passant par le mobilier turquoise des zones repas, dont les luminaires ont l’air de sortir tout droit d’un salon de design à chaque ­détour sur le site, vous trouverez de quoi étancher votre soif d’idées déco.

Des meubles en bois massif de couleur claire, des murs faits de lattes blanches, des accessoires aux teintes de la mer des ­Caraïbes et un balcon avec des chaises longues ultraconfo attendent les voyageurs dans les chambres.

Suite pour la famille

En optant pour un surclassement dans une suite, on peut profiter notamment d’un salon et d’une baignoire trônant au centre d’une immense salle de bains. Pensées pour les familles de plus de quatre ­personnes, les suites peuvent être jumelées avec une chambre voisine.

Bien que disposant de 800 chambres, ­l’intimité règne sur le site. Tant sur la ­plage La Colorada, longue de 2 km, ­qu’autour de la piscine de la taille d’un ­bassin olympique, les vacanciers n’ont pas l’impression d’être à l’étroit ou de séjourner dans un complexe surpeuplé. Pour un peu plus de calme, les parents peuvent confier leurs petits au mini-club, où ­moniteurs, piscine et jeux les divertiront.

Repas au village

Le site compte sept restos, six bars et un salon de thé, chacun offrant une leçon de ­design contemporain. Même les plus difficiles trouveront donc de quoi se sustenter et se sucrer le bec! N’empêche, la visite des ­pueblos La Estrella ou Las Terrazas est tout indiquée pour les foodies qui ont soif ­d’aventure. Voisins du Warwick, ces villages touristiques à l’architecture reproduisant le style colonial regroupent des restaurants (dont une bonne table japonaise, le Katsura), des boutiques et une salle de quilles. On y accède par taxi ou via un petit train qui, moyennant 1 CUC, fait la navette entre les pueblos et les complexes des cayos.

Pour admirer le style colonial de plus près, mieux vaut toutefois s’offrir l’escapade d’une journée à La Havane. Proposée en ­autocar ou en avion (à partir de 144 $/adulte avec repas), cette excursion guidée fait ­découvrir quelques secrets d’histoire de la capitale, réputée pour ses bâtiments pastel. Un must pour ceux qui visitent le pays pour la première fois ou un bain de culture pour ceux qui songent s’offrir des vacances urbaines lors de leur prochain séjour à Cuba.

Dépaysement assuré

Mais pas besoin de s’évader à La Havane pour profiter du dépaysement. À deux pas des chambres, on observe la flore colorée le long des sentiers pédestres des 26 hectares du jardin paysager. Çà et là, la végétation s’ouvre sur la mer, encadrant parfaitement vos prises de vue! Et à l’est de l’hôtel, une réserve faunique reconnue par l’UNESCO fera le bonheur des ornithologues amateurs. On s’y rend soi-même ou avec un guide pour arpenter les pistes de rando, pour repérer les cormorans et les pélicans et pour ­lézarder sur la plage vierge Las Gaviotas.

 

En bref ...

Cayo Santa Maria est voie de devenir une destination de l’heure dans les Caraïbes, en raison de la qualité et de l’étendue de ses plages, des établissements luxueux qu’on y trouve et de sa proximité avec les villes photogéniques que sont Trinidad et ­Remedios.

Situé sur l’îlot Santa ­Maria, le Warwick est le second établissement cubain du groupe hôtelier basé au Colorado. Propriété d’une famille sino-américaine, la chaîne est surtout connue pour ses hôtels urbains de New York et Paris.

Récemment rénové, le Warwick compte 800 chambres réparties dans des bâtiments de trois étages et partage sa plage avec son voisin, l’Ocean Casa del Mar.

Prix d’un séjour d’une semaine (par personne en occupation double, avec transferts): à partir de 1369$, transat.com.