/finance/business
Navigation

Une autre baisse de prix à la SAQ

Coup d'oeil sur cet article

Depuis trois mois, la Société des alcools du Québec (SAQ) a baissé ses prix de 1,40 $ sur les bouteilles de ses 1600 vins les plus populaires.

Mercredi, pour une troisième fois en trois mois, la SAQ a annoncé une autre chute de prix, cette fois de 50 cents.

Depuis le 9 novembre, le prix d’un vin se vendant 15 $ a ainsi été réduit de 9 %, dit la SAQ.

«Nous poursuivons notre démarche de réduction des charges d’exploitation. Ce sont les efforts faits en ce sens qui nous permettent de réduire davantage les prix des vins au bénéfice de nos clients», a déclaré le PDG de la SAQ, Alain Brunet.

Selon la société d’État, les 1600 vins courants détenus dans ses inventaires représentent 80 % des ventes totales de vins dans ses magasins et en ligne.

L’automne dernier, la SAQ disait vouloir baisser ses prix sur une période de trois ans.

Au terme de l’exercice, la SAQ espère que cette nouvelle façon de faire lui permettra d’établir des prix comparables à ceux pratiqués en Ontario et dans les États du nord-est américain.

En mars dernier, une étude comparative menée par Le Journal avait démontré des écarts importants de prix avec la LCBO.

L’écart de prix était alors d’un dollar à deux dollars sur les bouteilles vendues entre 10 $ et 20 $.

Les écarts de prix grimpaient parfois à 22 % et même 27 % sur des produits très populaires comme le Jacob’s Creek Shiraz et le Gallo White Zinfandel.

La SAQ compte maintenant 763 vins disponibles sur ses tablettes sous les 15 $. Sous les 10 $, les clients de la SAQ ont accès à 117 vins, un sommet depuis 2012.

Coupes dénoncées

Les employés de la SAQ soutiennent que la direction de la société d’État va trop loin dans ses compressions pour justifier ses baisses de prix.

La SAQ a annoncé récemment l’abolition de 190 postes d’ici la fin mars, soit 10 % de ses travailleurs dans ses centres de distribution et à son siège social.

«Ce qu’on constate au quotidien, c’est qu’à cause de ces décisions, l’organisation se trouve complètement déstabilisée», a déploré mercredi la présidente du syndicat SPTP-SAQ, Sandrine Thériault.

Des chutes de prix à la SAQ

  • 9 novembre 2016 - Baisse de 50 cents sur 1600 vins courants
  • 11 janvier 2017 - Baisse de 40 cents sur 1600 vins courants
  • 15 février 2017 - Baisse de 50 cents sur 1600 vins courants

Source : SAQ