/finance/news
Navigation

Identité et téléphone

Identité et téléphone
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Ça prend un passeport pour acheter un iPhone? Parfois oui! Est-ce acceptable? Plus ou moins.

Il y a quelques semaines, j’ai vu un message de colère affiché sur le mur Facebook d’une jeune femme qui venait de s’acheter un iPhone. Cette dernière se plaignait qu’elle avait dû présenter son passeport pour pouvoir faire la transaction.

La dame n’avait pas de permis de conduire, seulement sa carte d’assurance maladie. Or, toutes les boutiques de téléphones exigent deux cartes d’identité. Pourquoi? Pour éviter la fraude d’identité et valider votre dossier de crédit.

Une exigence

En fait, le personnel applique une exigence non pas du revendeur, mais de son assureur, du fournisseur de services sans fil et du fabricant du téléphone ou de la tablette numérique.

Par exemple, chez Apple, pour faire en sorte que le téléphone puisse communiquer avec l’écosystème dans le nuage de la marque à la pomme (iCloud, iTunes, Appstore, etc.), il faut relier l’appareil à l’identifiant Apple de l’utilisateur. C’est la même chose chez Google. Le fabricant du téléphone exige donc deux cartes d’identité en plus de la carte de crédit. Cette mesure permet aussi de contrer la revente de téléphones volés. Car votre petit bijou n’est pas donné: un iPhone 7 Plus avec écran de 5,5 po 256 Go se détaille 1309 $; un Galaxy S7 Edge 32 Go de Samsung se vend 1000 $... De plus, les services dans le nuage peuvent facilement gonfler la demande passante et la facture chez le fournisseur de services sans fil. Une fraude peut faire mal.

Dans les faits, une seule carte suffit: la carte de crédit. Car l’émetteur de la carte a déjà effectué toutes les vérifications de sécurité et de crédit se rattachant à votre personne. Pourtant, les détaillants exigent deux cartes d’identité pour vérifier si vous êtes bien le détenteur de la carte de crédit!

Sécurité sans fil

Le fournisseur de services sans fil exige lui aussi deux cartes d’identité pour établir votre forfait, mais, surtout, pour vérifier votre identité et établir votre crédit. Surtout s’il finance l’achat de l’appareil. Pour pouvoir faire une vérification auprès des bureaux de crédit (Equifax ou Trans-Union), il demandera: permis de conduire, carte d’assurance maladie ou de résident permanent, carte de crédit canadienne, de statut autochtone, des Forces armées canadiennes, visa de travail ou carte du numéro d’assurance sociale (NAS). Enfin, si vous n’avez qu’une seule de ces cartes, ils exigent tous le passeport.

En fait, ces procédures sont toutes à la limite de la légalité ou carrément inacceptables.

Par exemple, la loi québécoise précise clairement que la carte d’assurance maladie sert uniquement pour obtenir des soins de santé. Le site internet de Service Canada affiche noir sur blanc que le NAS ne peut être exigé que pour les transactions avec les institutions financières, et le Code de la sécurité routière du Québec précise que le permis de conduire ne sert qu’à des raisons de sécurité routière. Exiger de noter le numéro quelque part (ou de photocopier la carte) aux fins d’identification n’est donc pas nécessaire. Il suffit de la montrer.