/news/currentevents
Navigation

Un centre sportif neuf risque de s’effondrer

La Commission scolaire des Samares doit payer pour la réparation du toit de l’édifice de 15,8 millions $

joliette
Photo collaboration spéciale, Guy Latour Le Centre multisport de Joliette est fermé depuis dimanche alors qu’un périmètre de sécurité a été installé dans la zone là où les dommages au toit ont été constatés.

Coup d'oeil sur cet article

JOLIETTE | À peine inauguré, le Centre multisport de Joliette menace de s’effondrer et c’est la Commission scolaire qui paie pour les réparations.

Construit au coût de 15,8 M$, le centre sportif a été inauguré l’automne dernier. Il est fermé depuis dimanche alors que la structure du toit a commencé à se déformer, si bien que le toit pourrait s’effondrer à tout moment.

La Commission scolaire des Samares a annoncé jeudi qu’il sera inutilisable pour longtemps.

Pour le moment, les Samares ignorent la nature et le montant des dommages. Elles devront assurer le coût des réparations pour l’instant. La Commission scolaire a été incapable de dire jeudi si des services aux élèves seront touchés pour défrayer les coûts.

Un expert mandaté

«Nous avons mandaté un expert en sinistre qui devra déterminer la cause de l’incident et assurer la demande de réclamations aux gens concernés», a expliqué Nancy Lapointe, directrice générale de la Commission scolaire.

Le gouvernement du Québec avait versé une subvention de 7,5 M$ pour la construction du centre, la différence avait été payée par la Commission scolaire.

Selon Nancy Lapointe, la neige sur la structure n’a eu aucun effet sur l’affaissement. «Les prochaines bordées de neige pourraient cependant aggraver la situation», ajoute-t-elle. La Commission scolaire étudie toutes les options afin de procéder, au cours des prochains jours, à la délicate opération de déneigement.

Impacts importants

Malgré plusieurs appels du Journal, le groupe Geyser, qui a construit le Centre, et les firmes d’architectes, qui ont participé aux plans et devis du projet, se sont refusés à tout commentaire sur ce dossier.

La fermeture temporaire de l’édifice causera de nombreux maux de tête aux organismes et aux gens qui utilisaient l’endroit. Selon Sonia Ducharme-Beausoleil, gestionnaire du Centre multisport, environ 1500 personnes profitent des installations chaque semaine.

Le jour, les utilisateurs sont les différents programmes sports-études de la Commission scolaire, alors que le soir et la fin de semaine, la clientèle provient des municipalités, de différentes ligues sportives et de la population.

«Heureusement, plus de la moitié des activités seront transférées dans une polyvalente voisine et le reste dans plusieurs gymnases de la région», a précisé Marie Gauvreau-Leblanc, porte-parole du Laser.