/news/politics
Navigation

Trudeau rencontre Merkel en Allemagne

Angela Merkel et Justin Trudeau
PHOTO AFP Angela Merkel et Justin Trudeau

Coup d'oeil sur cet article

BERLIN | Le premier ministre Justin Trudeau a rencontré la chancelière allemande Angela Merkel, vendredi matin, pour discuter de politique étrangère et renforcer les liens entre les deux pays.

«L’Allemagne n’est pas qu’un proche allié du Canada, c’est aussi un proche ami», a souligné M. Trudeau en ouverture de son point de presse conjoint avec la chancelière.

Le premier ministre est revenu sur l’Accord économique et commercial global (AECG-CETA) entre le Canada et l’Union européenne, ratifié cette semaine après de houleux débats au Parlement européen. M. Trudeau a notamment souligné «l’appui constant» et le «leadership exemplaire» de l’Allemagne qui ont aidé à la ratification de l’AECG.

«Le Canada et l’Allemagne sont des partenaires dans la poursuite de la prospérité», a souligné le chef libéral, en vantant le côté progressif de l'AECG, comme il l'avait fait jeudi à Strasbourg.

M. Trudeau s’est aussi engagé aux côtés de l’Allemagne à soutenir les efforts de l’OTAN en Europe de l’Est, qui cherche à offrir un contrepoids à la Russie, notamment en Pologne et dans les pays baltes. Des soldats canadiens sont d’ailleurs actuellement déployés en Lettonie.

Passage remarqué

Le passage de Justin Trudeau en Allemagne a été fortement souligné par les médias locaux, qui le dépeignent en majorité comme un politicien «anti-Trump».

Le quotidien conservateur Die Welt est allé jusqu’à afficher une photo du chef libéral en une de son édition de vendredi, avec la mention «le politicien en vie le plus séduisant au monde».

À la suite de cette rencontre bilatérale, le premier ministre est allé se recueillir avec la chancelière sur le site du marché de Noël de la Breitscheidplatz, où a été perpétré un attentat au camion-bélier qui a fait 12 morts et 48 blessés, le 19 décembre dernier.

Angela Merkel et Justin Trudeau
PHOTO AFP

M. Trudeau se rendra ensuite à Hambourg, où il doit rencontrer le maire et des dirigeants d’États allemands et participer au banquet de la fête de la Saint-Matthieu.

Plus tôt en matinée, le politicien canadien s’est rendu au Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe, où il a déposé une couronne de fleurs.