/weekend
Navigation

Le chemin de MA VOIX jusqu’à LA VOIX

Le chemin de <i>MA VOIX</i> jusqu’à <i>LA VOIX</i>
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Dimanche passé, plusieurs télévores ont cru découvrir une toute nouvelle chanson en guise de thème de l’émission La Voix. Pourtant, la pièce, inti­tulée Ma Voix, a connu tout un chemin­­, ­passant des mains de Catherine­­ ­Major à celles de Maurane, avant d’être interprétée par les quatre coachs.

Il y a longtemps que la chanson Ma Voix existe. Bien avant qu’elle se retrouve sur l’album Le désert des solitudes de ­Catherine Major, lancé en 2011.

La musique, composée par la chanteuse, était jadis accompagnée d’un autre texte. Et c’est à la chanteuse belge Maurane qu’elle a d’abord été offerte.

«Elle aimait beaucoup la musique, mais pas les paroles initiales. Je n’étais plus en contact avec l’auteur, alors mon conjoint, Moran, a écrit un nouveau texte. J’étais très attachée à cette musique, je n’arrivais pas à la laisser partir», se ­rappelle Catherine Major.

Le nouveau résultat a alors été renvoyé à Maurane, qui en a enregistré une maquette. Lorsque Ma Voix n’a pas été retenue pour l’album de la chanteuse ­belge, Catherine Major a choisi de se la réapproprier, devenant celle qu’on connaît aujourd’hui­­.

Un choix « peu conventionnel »

Catherine Major avoue tout de même qu’elle a été surprise d’apprendre, il y a tout juste deux semaines, que sa ­chanson allait être reprise par Isabelle Boulay, Pierre Lapointe, Marc Dupré et Éric Lapointe pour la nouvelle saison de La Voix. Un choix «peu conventionnel», selon elle.

«C’est une chanson qui est beaucoup moins pop que celles qu’ils ont choisies les années précédentes», avance-t-elle.

«Cette chanson n’a jamais tourné sur les ondes des radios commerciales et elle n’était pas la plus demandée en spectacle non plus», poursuit la chanteuse.

N’empêche, la version offerte par les quatre coachs de La Voix risque de créer un regain de popularité pour celle de Catherine­­ Major. En tournée jusqu’à l’été, la chanteuse avoue qu’elle devra peut-être la rajouter au programme de ses spectacles.

«Je n’aurai peut-être pas le choix», ­avance-t-elle en riant.