/sacchips/lesacdechicks
Navigation

Vé Duplain, la championne incontestée du «selfie»

Vé Duplain, la championne incontestée du «selfie»
Vé Duplain

Coup d'oeil sur cet article

Pour une quatrième année de suite, Véronique Duplain reprend son «projet selfie» de 30 jours. Quotidiennement, elle use d’une énorme dose de créativité et d’ingéniosité pour produire des autoportraits drôles, subversifs, sexy ou complètement déjantés.

Ce qui avait débuté comme un petit projet artistique destiné à amuser ses amis Facebook a pris de l’ampleur et commence à se faire remarquer. Cette année, la talentueuse Montréalaise de 28 ans a décidé de quitter son 9 à 5 pour se dévouer entièrement à la photographie.

Autodidacte et travaillant en solo, chaque portrait demande plusieurs heures de travail. Si elle reçoit parfois un coup de main pour les concepts plus élaborés, elle prend fierté à s’occuper de toutes les étapes du processus, du maquillage en passant par l’éclairage jusqu’à la postproduction.

Suivez-la sur Facebook et Instragram. Son «projet selfie» se poursuit jusqu’à la fin du mois.

«Avec l’aide d’une amie, ça a pris une journée complète pour créer la robe. C’était l’an dernier alors que je demeurais à Banff en Alberta. Chaque jour, je devais me dépasser pour trouver l’inspiration puisqu’il n’y avait pratiquement aucune boutique de matériel d’art ou d’accessoires.»

«Je n’avais pas d’idée. J’ai donc googlé “comment retrouver l’inspiration”. Le premier lien sur lequel j’ai cliqué mentionnait le syndrome de la page blanche. Et voilà, j’avais mon idée. Merci Internet!»

«Culpabilité. C’est comme ça que je me sens chaque fois que je mange de la malbouffe.»

«Un petit pied de nez au monde du “dating” d’aujourd’hui. Quand recevoir un message “send nudes” (envoie une photo à poil) est quasiment aussi fréquent que “salut, comment ça va ?”»  

«J'aime vraiment BEAUCOUP le jaune.»

«Je voulais quelque chose de freakant et cauchemardesque avec un esthétisme soigné et glamour.»   

«Je conseille le cycle délicat pour les grosses coupures.»

«Parce que parfois, on ne réalise pas que les petites manigances et les games qu’on joue ont des conséquences qui nous dépassent et qui pourraient finir par nous tomber dessus.» 

«Eeeeh...hmmm... je ne sais pas trop à quoi j'ai pensé pour celle-ci. Spaghettitty?!?»

«Pour celle d'aujourd'hui, eh bien, je suis dans le Sac de chips!»