/entertainment
Navigation

Claude Robinson vient en aide aux artistes

Claude Robinson
Photo d'archives, Agence QMI Claude Robinson

Coup d'oeil sur cet article

Claude Robinson donne aux suivants. Après une importante bataille juridique échelonnée sur presque 20 ans, le dessinateur québécois a choisi de ne plus bénéficier du fonds qui a été créé en son nom afin de faire valoir ses droits. Il souhaite plutôt donner un coup de pouce financier à des artistes d’ici.

Les 81 087, 51 $ constituant le solde du fonds Claude Robinson seront donc redistribués à plusieurs fondations venant en aide à des créateurs aux prises avec une situation difficile, apprend-on dans un communiqué émis jeudi par la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC).

Tous associés à la Fondation des artistes, les fonds Serge-Lemoyne (artistes en arts visuels), Yves-Thériault (écrivains), Jean-Carignan (musiciens), Prévost-Bussières (concepteurs de scène), ARRQ (réalisateurs) et SARTEC (scénaristes) hériteront d’un montant égal.

Si les bénéficiaires sont aussi nombreux, c’est que le principal intéressé veut souligner les différents appuis du milieu culturel dont il a pu jouir. Créé en 2002, le fonds à son nom a vu le jour afin qu’il puisse affronter la compagnie CINAR en cour. Ce sont presque 700 000 $ qui ont été recueillis en 15 ans.

La distribution des quelque 81 000 $ ne signifie toutefois pas que tout est réglé dans le cas de Claude Robinson. Ce dernier n’a pas encore reçu tout l’argent qui lui est dû.