/entertainment
Navigation

Un grand de la radio s’éteint à l’âge de 78 ans

Gilles Proulx se souvient de son grand rival, Pierre Pascau

Coup d'oeil sur cet article

Pierre Pascau, ancienne tête d’affiche des stations CKAC et CKVL, est décédé à l’âge de 78 ans. «C’est un gros morceau de la radio qui s’éteint», souffle Gilles Proulx.

«Pierre Pascau faisait partie des grands. Il a été très important dans mon cheminement», poursuit l’ancien animateur de radio.

Ils ont beau avoir été de «durs rivaux» pendant plusieurs années, Gilles Proulx s’est avoué «attristé et surpris», en apprenant le décès de Pierre Pascau, hier. Au moment d’écrire ces lignes, la cause du décès n’avait pas encore été précisée.

Natif de l’île Maurice, Pierre Pascau a travaillé, entre autres, dans son pays d’origine, à Londres, au Québec et au Canada anglais. Il était surtout connu grâce à ses émissions L’informateur et Le point du jour.

«Quand j’étais à CKVL, je l’écoutais religieusement le midi. Je ne me doutais jamais que je rebondirais un jour à CJMS où on m’attribuerait un micro où je devrais entrer en concurrence avec lui. C’était comme se battre contre un colosse», se souvient Gilles Proulx.

«Il était un poids lourd de la communication au Québec», ajoute-t-il.

« Entendu, plutôt que vu »

L’ancien journaliste culturel Roger Sylvain se souvient de Pierre Pascau comme «un grand communicateur», mais également un homme très discret. Peu habitué des événements mondains, il était «une tête d’affiche qui ne voulait pas être une vedette».

«Il préférait être entendu, plutôt que vu», raconte Roger Sylvain.

 

Qui était Pierre Pascau?

  • Originaire de l’île Maurice, Pierre Pascau s’est établi à Montréal en 1965.
  • Il a animé à plusieurs micros, dont ceux de CBC, CKAC et CKVL.
  • Pierre Pascau a pris sa retraite en 1997.
  • Il s’était retiré à Paris il y a plusieurs années.