/lifestyle/sexromance
Navigation

La ménopause et la libido

Cute couple cuddling in bed
photo fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Étape importante dans la vie de la femme, la ménopause entraîne une multitude de changements d’ordre physiologique, hormonal, psychologique et relationnel. Et même s’il n’y a pas de lien de cause à effet entre ménopause et libido, ­nombreuses sont celles qui connaissent des changements au niveau de la sexualité. Est-ce possible d’avoir une vie sexuelle épanouie en cette belle période de la vie?

La ménopause, processus ­normal de vieillissement, ­correspond à cette période de la vie où la femme a cessé ses menstruations. De ce fait, une femme doit ne plus avoir de menstruations depuis 12 mois d’affilée afin d’être considérée comme étant ménopausée (le processus peut durer plusieurs années).

La ménopause peut être ­naturelle ou induite. Lorsqu’elle survient naturellement – processus de vieillissement – les ovaires cessent de produire des ovules à chaque mois. Induite, celle-ci se déclenche à la suite d’une intervention chirurgicale (ablation des ovaires) ou à des traitements de chimiothérapie et/ou de radiothérapie. Après la ménopause, les grossesses ne sont plus possibles.

Mais, durant le processus de changements vers la ménopause, la grossesse demeure une ­possibilité puisque les ovaires produisent encore des ovules.

Monique, une femme de 49 ans a connu cela: «J’avais commencé à ressentir les effets de la ménopause, bouffées de chaleur et ­règles irrégulières. Mon mari et moi n’utilisions plus de contraceptifs, car je me croyais trop vieille pour devenir enceinte. ­Erreur! Quelle ne fut pas ma ­surprise lorsqu’après avoir sauté trois mois de menstruations – tout à fait normal à ce moment-ci de ma vie – j’éprouvais des ­symptômes similaires à mes ­grossesses précédentes. Test de grossesse positif! Je l’ai perdu à sept semaines de gestation, ç’a été un soulagement. Je ne me serais pas fait avorter mais je ne me voyais vraiment pas avec un bébé sur les bras à 50 ans! Je vous jure qu’on se protège comme des ados maintenant!»

Tous changements dans la vie apportent avec eux un certain nombre de préoccupations. ­Certaines femmes me confient que le simple fait de s’apercevoir que leur corps se modifie – changements au niveau de la peau, des cheveux, sécheresse vaginale, prise de poids – les conduit à vivre de l’anxiété et un mal-être. Ces modifications du corps (et de l’esprit) sont tributaires d’un grand nombre de facteurs – dont plusieurs échappent à notre contrôle.

Chaque femme est unique

S’il est vrai que la ménopause survient dans la vie de chaque femme, elle est loin de survenir de la même façon pour chacune d’elles. Certaines connaîtront beaucoup de symptômes, ­particulièrement à la péri-­ménopause, et d’autres très peu de manifestations à part le ­dérèglement des menstruations. Naturellement, on peut comprendre que des effets marqués risquent d’avoir de plus grandes répercussions sur l’ensemble de la vie d’une femme.

En plus des changements ­physiologiques, des changements au niveau de l’humeur peuvent se produire, comme nous l’indique la Société des obstétriciens et ­gynécologues du Canada: «Des études cliniques laissent entendre que les femmes peuvent ­noter des changements sur le plan de leurs émotions et leurs humeurs durant la péri-ménopause (la ­période précédant la ménopause) ou quand elles ont atteint la ­ménopause. L’irritabilité, la ­tendance à pleurer constamment, l’anxiété, la dépression, le manque de motivation et la ­mauvaise concentration constituent l’éventail des symptômes que certaines femmes, mais pas toutes, peuvent éprouver. Dans certains cas, ces symptômes sont liés à d’autres changements plus physiques. Les troubles du ­sommeil prolongés, par exemple, peuvent entraîner des changements d’humeur.»1

Les symptômes

Chaque femme est différente, mais les symptômes de la ménopause peuvent inclure:

  • les bouffées de chaleur
  • les changements d’humeur et les déficits de la mémoire
  • les changements à la texture et à l’apparence de la peau, notamment son amincissement et son plissement
  • les troubles du sommeil
  • la perte de lubrification ­vaginale
  • une réduction du désir sexuel et de l’intérêt envers les relations sexuelles
  • des difficultés à contrôler la vessie
  • la fatigue
  • des douleurs articulaires
  • problèmes digestifs