/news/politics
Navigation

Harold Lebel choisit Martine Ouellet dans la course à la chefferie du Bloc québécois

maree noire
Simon Clark/Agence QMI Harold Lebel et Martine Ouellet

Coup d'oeil sur cet article

Le député péquiste de Rimouski, Harold Lebel, a accordé lundi son appui à Martine Ouellet dans la course à la chefferie du Bloc québécois, à Ottawa.

«Cela fait longtemps qu’on se connaît, a dit M. Lebel dans une vidéo diffusée sur la page Facebook de la députée de Vachon. Ce qui m’a toujours impressionné, c’est que tu as toujours gardé le cap. Ce qui te motive, c’est la souveraineté du Québec.»

Martine Ouellet s’est dite emballée de cet appui.

«Harold et moi nous connaissons depuis plusieurs années, alors que nous étions tous deux dans les instances du Parti québécois. Recevoir son appui est significatif, et je suis enthousiaste à l’idée qu’il se joigne à notre campagne», a-t-elle réagi dans une déclaration écrite.

Martine Ouellet bénéficie déjà de l’appui de la majorité des députés bloquistes présents à la Chambre des communes (6 sur 10).

Simon Marcil, Michel Boudrias, Monique Pauzé, Gabriel Ste-Marie, Marilène Gill et Xavier Barsalou-Duval se sont rangés derrière elle au cours des dernières semaines.

Pour l’instant, Félix Pinel, un enseignant en éducation physique de la grande région de Montréal, est le seul autre prétendant au trône bloquiste.

Le candidat défait du Bloc québécois aux dernières élections de 2015 promet d’arrimer les programmes politiques du PQ et du Bloc et de mener à terme le projet d'équipes nationales dans toutes les disciplines sportives, «le plus rapidement possible».

Le nouveau chef sera couronné le 22 avril prochain.