/news/politics
Navigation

Piètre bilan du gouvernement Trudeau en matière de droit des femmes

Piètre bilan du gouvernement Trudeau en matière de droit des femmes
PHOTO AGENCE QMI, JOEL LEMAY

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA - Malgré son discours féministe, le gouvernement Trudeau tarde à mettre en place des politiques concrètes pour aider les femmes, déplore Oxfam Canada.

Dans la première édition de son bulletin qui se voudra annuel, publiée lundi, l’organisme a évalué les actions des libéraux en fonction de huit critères.

Selon Oxfam, les troupes libérales ont accompli du «progrès significatif» dans une seule catégorie, la «représentativité», grâce à son cabinet des ministres paritaires et du lancement de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

«Dans l'ensemble, toutefois, la carte de pointage révèle que le discours féministe audacieux du gouvernement libéral ne s'est pas encore traduit par des politiques concrètes», note une porte-parole d’Oxfam Canada, Lauren Ravon.

Depuis qu’il est au pouvoir, le premier ministre Justin Trudeau s’est à maintes reprises proclamé un «fier féministe».

Cela n'a pas empêché son gouvernement d'obtenir un feu rouge - c'est-à-dire que «très peu» de progrès a été réalisé - sur la question de l’emploi.

«Peu de mesures tangibles ont été prises pour s'assurer que le travail des femmes est équitablement rémunéré et également valorisé», a ajouté Mme Ravon.

Les libéraux obtiennent un feu jaune dans les six autres catégories. Ainsi, «quelques» avancés ont été noté concernant la fiscalité, la violence faite aux femmes, les changements climatiques, le développement international, les conflits et crises et les services essentiels aux Premières Nations.

«Alors que le gouvernement libéral entreprend la deuxième année de son mandat, il est temps de transformer le discours féministe en actions concrètes», a insisté Lauren Ravon.