/lifestyle/beautyfashion
Navigation

Des ventouses à l’assaut des rides

Des ventouses à l’assaut des rides
Photo fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Les stars hollywoodiennes sont toujours à la recherche de nouvelles tendances capables de ralentir ou d’effacer les signes du temps. Parmi les traitements à la mode, on trouve une technique chinoise ancestrale: Le cupping facial ou facial à ventouses.

Le cupping : qu’est-ce que c’est ?

Des ventouses à l’assaut des rides
Photo fotolia

Il s’agit d’une technique issue de la médecine traditionnelle orientale vieille de 3000 ans qui consiste à appliquer sur la peau, par la chaleur et la succion, des ventouses de verre sur des points d’acuponcture précis correspondant aux organes à soigner. C’est l’afflux sanguin qui crée des marques sur la peau qui s’estompent en trois à cinq jours. La technique est toutefois sans douleur. Et soyez sans crainte, en ce qui concerne le massage facial, des ventouses de silicone plus petites sont appliquées avec une huile et ne laissent pas de ronds disgracieux. Toutefois, les peaux réactives peuvent montrer une rougeur momentanée..

Où pratique-t-on le cupping ?

Plusieurs acuponcteurs pratiquent le cupping thérapeutique au Québec. Par contre, si la technique est relativement répandue dans les salons d’esthétique de la côte ouest américaine, peu de professionnels de la beauté l’ont adoptée chez nous. Si le cupping est sans danger, attention aux kits en vente libre. Consultez les cliniques esthétiques de votre région qui offrent des soins holistiques.

Ses vertus thérapeutiques

Les ventouses permettraient d’activer la circulation sanguine, de défai­re des blocages et d’assurer une meilleure récupération musculaire. D’où son intérêt pour les sportifs. C’est comme un massage en profondeur. Mais les vertus ne s’arrê­tent pas là. Les ventouses rédui­raient les maux de dos, les migrai­nes, les douleurs articulai­res, digestives et gynécologiques et atténueraient les affections respiratoires. On dit qu’elles auraient un impact antifatigue et antistress.

Qui sont les adeptes du cupping ?

Jennifer Aniston
Photo d’archives
Jennifer Aniston
Gwyneth Paltrow
Photo d’archives
Gwyneth Paltrow
Michael Phelps
Photo d’archives
Michael Phelps

Gwyneth Paltrow a toujours été à l’avant-garde des tendances. C’est en 2004 qu’elle a suscité de vives réactions en se présentant à la première d’un film le dos taché de ronds brunâtres. Jennifer Aniston, Victoria Beckham, Justin Bieber et Kate Beckinsale y ont aussi recours. Le nageu­r américain multimédaillé Michae­l Phelps a aussi exhibé ses ronds bruns tout au long des derniers Jeux olympiques.

Ses vertus esthétiques

On a aussi noté des avantages esthéti­ques considérables avec les ventouses. La technique s’est donc aussi propagée au visage. Le cupping réduirait les rides, les joues tombantes, les doubles mentons. C’est comme une gymnastique faciale. Il raffermit les muscles, augmente la tonicité de la peau en stimulant le collagène pour un effet liftant, il élimi­ne les toxines, redonne de l’éclat et de la jeunesse au visage. Les ventouses sont appliquées sur le front, la ride entre les sourcils, sous les yeux, le long de la mâchoire, le coin des lèvre­s et le cou. Le cupping aurait aussi un effe­t positif sur l’acné, le psoriasis et l’eczé­ma ainsi que sur la cellulite.