/entertainment/shows
Navigation

Succès monstre pour le Cirque à Buenos Aires

500 000 billets pour le spectacle Sep7imo Dia se sont envolés avant la première

Les acrobates du spectacle Sep7imo Dia  lors d'une répétition.
Photo courtoisie Cirque du Soleil Les acrobates du spectacle Sep7imo Dia lors d'une répétition.

Coup d'oeil sur cet article

Jeudi soir, à Buenos Aires, le Cirque du Soleil présentera la première mondiale de Sep7imo Dia, un spectacle thématique sur le groupe argentin Soda Stereo, dans Ie même esprit que ceux des Beatles et Michael Jackson présentés à Las Vegas. Totalement inconnu ici, Soda Stereo est un groupe culte en Amérique latine qui fait courir les foules.

En entrevue avec Le Journal, le président et chef de la direction du Cirque du Soleil, Daniel Lamarre, se montre très enthousiaste face à cette nouvelle aventure en Amérique latine.

«Quand on a annoncé Soda Stereo à Buenos Aires, ç’a été la folie furieuse. Habituellement, nos ventes de billets se font graduellement, chaque jour. Cette fois-ci, il y avait de longues files devant la billetterie.»

Avant même la première mondiale de jeudi soir, pas moins de 500 000 billets ont été vendus pour Sep7imo Dia. À Buenos Aires, les 36 premières représentations du spectacle, dans un stade de 5 000 sièges, affichent complet.

«En terme de prévente, c'est définitivement le plus gros succès pour le Cirque», mentionne Daniel Lamarre.

Daniel Lamarre
Photo courtoisie
Daniel Lamarre

Popularité sous-estimée

Pourtant, lorsque l’entreprise s’est fait approcher par le promoteur PopArtMusic pour un spectacle sur Soda Stereo, Daniel Lamarre reconnaît que «l’on s’est laissé tirer l’oreille un peu».

«On avait sous-estimé leur popularité», admet-il.

Charles Joron, chef de la direction Production et producteur exécutif du Groupe Cirque du Soleil, a plaidé en faveur du groupe. «C’est un maniaque de musique et il a fait leur promotion à l’interne.»

En 15 ans de carrière, Soda Stereo a lancé sept albums, tous en espagnol, et vendu 17 millions de disques, uniquement en Amérique latine.

Soda Stereo
Photo courtoisie
Soda Stereo

Le décès du chanteur Gustavo Cerati, en 2014, a élevé le groupe au rang de culte.

Lors d’une conférence au Brésil, l’an dernier, Daniel Lamarre a pu prendre connaissance de la véritable popularité de Soda Stereo. «J’avais une bonne réaction de la foule en parlant de nos spectacles sur les Beatles et Michael Jackson. Mais quand jai parlé de Soda Stereo, c’est comme si j’avais mis le feu aux poudres. Leur popularité n’est comparable à rien de ce qu'on avait vu avant.»

Los Angeles et Miami

Après l’Argentine, Sep7imo Dia partira en tournée au Pérou, au Chili, en Colombie et au Mexique. Le spectacle pourrait aussi être présenté à Los Angeles et Miami, où l’on compte d’importantes communautés latines. Daniel Lamarre ne croit toutefois pas que le spectacle viendra au Québec.

«Même s’il y a 54 Québécois sur l’équipe de production et qu’ils sont de bons ambassadeurs du groupe, je ne pense pas que Soda Stereo soit suffisamment connu pour venir chez nous.»

54 Québécois dans l’équipe de production

Le spectacle Sep7imo Dia a beau n’être présenté qu'en Amérique latine, et comprendre un groupe musical qui ne chante qu'en espagnol, le Québec y est très présent.

Pas moins de 54 Québécois se trouvent dans l'équipe de production de ce spectacle du Cirque du Soleil.

De ce nombre, on trouve le metteur en scène, Michel Laprise, qui a été salué par la critique pour son travail sur Kurios. Dans le passé, il a aussi travaillé avec Madonna pour la tournée MDNA.

À la direction de création, on retrouve Chantal Tremblay, qui a notamment travaillé sur les spectacles The Beatles LOVE et Michael Jackson THE IMMORTAL World Tour.

 

La NFL et un parc thématique pour Ie Cirque

 

Le Cirque du Soleil souhaite diversifier plus que jamais ses contenus et ses territoires pour les prochaines années. Et plusieurs projets cadrent avec cette vision.

Outre le spectacle thématique sur Soda Stereo, le Cirque pourrait travailler avec des musiciens sur leurs spectacles de tournée.

«Nous travaillons avec la chanteuse allemande Helene Fischer, mentionne Daniel Lamarre. Elle est très populaire là-bas et nous faisons toute la création de son spectacle.»

Le président et chef de la direction du Cirque mentionne que son entreprise a développé une expertise au niveau des tournées à travers le monde.

Football à New York

En novembre prochain, à New York, le Cirque du Soleil lancera un nouveau projet en partenariat avec la NFL (National Football League). «Ce sont eux qui nous ont approchés, dit Daniel Lamarre. Je dois avouer que j'avais certaines craintes, car c'est une énorme organisation. Mais je suis impressionné aujourd’hui de voir toute l’attention qu’ils portent au projet.»

Situé en plein coeur de Times Square, la nouvelle production du Cirque proposera une expérience immersive et interactive aux amateurs de football.

«Les visiteurs entreront dans le building comme des spectateurs, mentionne Daniel Lamarre. Ils seront ensuite emmenés dans un théâtre où ils deviendront des joueurs. Le tout va se terminer avec des célébrations du Super Bowl. [...] Nous avons accès à toutes les archives de NFL Films. C’est une véritable caverne d’Ali Baba.»

Dans deux ans, le Cirque du Soleil ouvrira également un parc thématique à Nuevo Vallarta, au Mexique. Présentement en pleine construction, le parc suscite déjà l’intérêt de promoteurs en Chine et en Europe. Et l’été prochain, l’entreprise lancera ses nouvelles croisières thématiques européennes.

 

Sur le même sujet