/lifestyle/hangout
Navigation

Les coups de cœur de... Steve Bégin

Penguins c. Canadiens
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien joueur des Canadiens de Montréal Steve Bégin prouve qu’il y a une vie après le hockey. Devenu un homme d’affaires, il a démarré une entreprise en construction et a lancé avec Georges Saint-Pierre l’application mobile Challenge U, qui encourage les jeunes à terminer leur secondaire. Dans ses temps libres, l’homme de 38 ans adore visiter de nouveaux restaurants. Voici donc les endroits chouchous en ville de l’ex-athlète.

Le restaurant favori ?

La Réserve
Photo Facebook
La Réserve

J’habite la Rive-Sud et j’aime me rendre à la Réserve, située à Candiac. Il y a tellement un bon service et c’est accessible à tout le monde. La bouffe est excellente et le menu change au gré des saisons. On peut y aller en gang ou en amoureux. Il y a aussi le Cru, à Saint-­Lambert. C’est un endroit que j’ai découvert cet été. Les coupes de viande sont ­incroyables, notamment le rib eye bio vieilli. C’est aussi un très bel endroit.

Un endroit où ­prendre un verre ?

L’Assommoir
Photo courtoisie
L’Assommoir

L’Assommoir, à Montréal. C’est un endroit tranquille pour prendre un verre entre amis. L’ambiance est idéale pour les 5 à 7.

L’activité préférée ?

J’adore manger! Je suis ­vraiment un foodie. Découvrir les nouveaux restaurants fait vraiment partie de mes activités préférées. D’ailleurs, on est toujours la même gang qui sortons et en essayons de nouveaux. Je souhaite que la vie me fasse cadeau d’un ­buffet tous les jours! Lorsqu’on sort au restaurant, on commande des plats ­différents et tout le monde pige pour tout essayer. Notre gang, c’est comme un P.F. Chang’s dans plusieurs restaurants! Quand j’étais joueur de hockey, j’aimais mieux manger à la ­maison, car, sur la route, c’était toujours au restaurant, mais c’est tout le contraire aujourd’hui.

L’adresse secrète à découvrir ?

Copper Branch
Photo courtoisie
Copper Branch

Je dirais le Copper Branch. J’en parle vraiment à beaucoup de gens et personne ne connaît ­l’endroit. Les gens qui m’entourent ne sont pas très «restaurant végétarien». J’ai amené mon ami qui déteste les champignons, surtout le shitake. Toutefois, il a essayé le bol de Général Copper Branch, dont l’imitation de poulet général Tao est conçue à partir de champignons. Devinez quoi? Il trouvait le plat délicieux!

Un endroit où s’entraîner ?

Zone sportive Delson
Photo Facebook
Zone sportive Delson

Je m’entraîne à La Zone Sportive Delson et ­Beauharnois. Le personnel et les clients sont comme une famille. Je dois dire que je manque de temps pour aller au gym, avec mon engagement dans le Challenge U, ma nouvelle entreprise et mes conférences. J’ai passé ma vie à m’entraîner et, lorsque cela fait trop longtemps, je ressens un manque psychologique.

L’événement culturel le plus couru ?

Steve Bégin avec les Canadiens
Photo d'archives
Steve Bégin avec les Canadiens

Les Canadiens de Montréal! C’est une religion, ici! Cela m’arrive encore, aujourd’hui, de me rendre au Centre Bell et d’assister à un match. Parfois, j’aurais le goût d’embarquer sur la glace avec les joueurs. Dire le contraire serait mentir. Avouez que, durant les 12 mois de l’année, on ne fait que parler des Canadiens de Montréal! Puis il y a aussi la Formule 1, qui est un incontournable à Montréal. Tout le glamour qui y est associé donne une belle notoriété à la ville, aux yeux du monde entier.

Si j’étais maire de Montréal, je...

Je ramènerais les Expos! Lorsque j’étais plus jeune, j’allais au stade et les billets n’étaient vraiment pas chers. Ça serait une bonne chose que notre équipe de baseball soit de retour une bonne fois pour toutes. C’est un événement en soi, le baseball!

Que possède Montréal que les autres villes n’ont pas ?

Je crois que Montréal possède un lot ­d’événements, dans l’année, qui visent tous les Montréalais, quels que soient leur ­culture, leur âge ou leur sexe. C’est tellement complet, avec tous ces festivals, ces activités culturelles et ces restaurants.

Le plus beau souvenir de la métropole ?

Le match du centenaire au Centre Bell. À l’époque, je ne jouais pas pour le Canadien de Montréal, mais bien pour les Bruins de Boston. C’était drôle de porter l’uniforme noir et jaune au Centre Bell. J’ai le souvenir que l’édifice était plein à craquer. Je trouvais ça mémorable, d’avoir la chance de jouer ce jour-là.