/sports/fighting
Navigation

Le clan Barrera réplique à GYM

Le clan Barrera réplique à GYM
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les représentants du boxeur Sullivan Barrera estiment que l’annulation du combat de leur protégé contre Artur Beterbiev prévu le 21 avril à Miami est l’entière responsabilité du Groupe Yvon Michel (GYM).

Dans une longue lettre écrite à l’intention de Beterbiev et diffusée sur le site boxing247.com, le clan Barrera mentionne que celui-ci n’a jamais craint d’affronter le pugiliste de GYM et qu’il s’est entraîné intensément pour le duel. Aux yeux des auteurs, les promoteurs québécois n’ont jamais eu de réelle volonté d’organiser l’affrontement éliminatoire des mi-lourds, et ce, même après avoir gagné l’appel d’offres de l’International Boxing Federation (IBF).

«Peut-être que ta propagande fonctionne au Canada et en Russie, mais pas aux États-Unis. La réalité, c’est que ce combat était destiné à l’échec dès le départ et tu dois regarder uniquement ton promoteur hypocrite pour connaître les raisons et les excuses», a rédigé l’équipe de Barrera.

Histoire d'argent

L’un des principaux reproches faits à GYM concerne les promesses de tenir un gala sans être en mesure de conclure un contrat entre les partis impliqués.

«Vous n’avez jamais voulu négocier directement avec Main Events [promoteur de l’Américain], [...], et même après avoir été incapable de respecter l’échéance de l’IBF, votre promoteur tentait encore de contacter des gens de Miami pour organiser le combat moyennant de plus larges sommes d’argent. L’une de ces personnes a communiqué avec le gérant de Barrera pour lui demander de l’aider à payer Yvon Michel et à financer le projet», ont ajouté les gens de Barrera (18-1-0, 13 K.-O.) sans spécifier de noms en particulier.

«Artur, tu es un excellent boxeur avec un brillant avenir. [...] Mais sache qu’il y a deux côtés à la médaille d’une histoire. Sullivan Barrera a l’intention de se mesurer aux meilleurs de la catégorie. Pendant que tu affrontais des fermiers de l’Argentine en 2016, Sullivan était au réseau HBO pour affronter Andre Ward. Il a ensuite détruit Slava Shabranskyy, autrefois invaincu», a poursuivi le clan du pugiliste des États-Unis.

Une autre version

De son côté, Michel avait déclaré au Journal de Montréal cette semaine que Barrera avait reculé, contrairement à ce qu’il affichait publiquement.

«Barrera n’a jamais signé son contrat, a raconté le patron de GYM. Je crois qu’il vient de "choker" après avoir tenté de nous faire croire qu’il était brave et courageux. Il vient de nous faire perdre un mois.»

Beterbiev (11-0-0, 11 K.-O.) poursuivra son entraînement en gymnase en attendant son prochain choc qui demeure indéterminé.