/misc
Navigation

St-Laurent et le vote « grec »

St-Laurent et le vote « grec »

Coup d'oeil sur cet article

 

 

La victoire d’Emmanuella Lambropoulos dans St-Laurent a pris tout le monde par surprise.

 

Mais quand on lit sur sa campagne, on comprend qu’elle a eu l’appui de la « communauté grecque ».  

 

Sa candidature a été endossée par la «  Hellenic Community of Montreal » et le « Hellenic Congress of Quebec » peut-on voir dans cette vidéo du Montreal Greek Times. (L’entrevue est juste en anglais et en grec).

 

 

Excusez-moi de poser la question, mais en quoi le fait que Mme Lambropoulos soit d’origine grecque égale quelque compétence que ce soit ? Ne sommes-nous pas tous des Canadiens ?

Elle a eu l’appui du journal communautaire The Montreal Greek Times. Un journal qui a carrément commandité sa candidature et qui encourageait (en anglais et en grec seulement) ses lecteurs à voter pour elle.

https://www.facebook.com/MontrealGreekTV/posts/1687138711302805

 

Ils ont même fait une publication Facebook indiquant : « La Grèce appuie la candidature d ‘Emmanuella Lambropoulos au Parlement Canadien »

 

Drôle de communautarisme : « Je suis d’origine grecque donc je vote pour n’importe quel candidat ... du moment qu’il est d’origine grecque ».

C’est comme voter pour un « de souche » juste parce qu’il est un « de souche ». On vote pour un candidat en raison de ses compétences, sa passion, son intégrité. Mille et une raisons qui n’ont rien à voir avec ses origines ethniques.

 

Le père de la candidate a déclaré à CBC : «  There is a large Greek community in the riding as well, which may have wanted to see one of their own make it to the House of Commons. »

Les grecs voulaient voir une grecque à la Chambre des Communes.

Mais Emmanuella Lambropoulos n’est pas grecque. Elle est canadienne. Et à la Chambre des Communes, des députés de tous le pays siègent pour représenter les intérêts de tous leurs concitoyens, pas juste ceux de leur « communauté ».

À Global News, Tasso Petrolekas a déclaré “There’s a lot of Greeks here and it’s time to express themselves.”

Est-ce à dire que Mme Lambropoulos va s’exprimer à Ottawa (si elle est élue) en tant que grecque ? Ou en tant que Canadienne ?

 

 

Que les gens de Ville St-Laurent aient voté pour une fille du coin, qui est née et a grandi à St-Laurent, c’est légitime. Ils n’ont pas voulu d’une candidate parachutée (Yolande James). Mais que parmi les citoyens de VSL ceux qui sont d’origine grecque aient favorisé une candidate uniquement sur la base de son appartenance ethnique, ça soulève des questions.

En démocratie, nous sommes tous des Canadiens d’abord.