/weekend
Navigation

Emma Watson, The Press Tour et la mode écoresponsable

Coup d'oeil sur cet article

Emma Watson est une jeune femme engagée qui se fait un point d’honneur de porter des tenues éthiques. Dans le cadre de la tournée de promotion du film de Disney La Belle et la Bête, l’actrice a alimenté son nouveau compte Instagram (The Press Tour) de tous ses looks écoresponsables. Les abonnés y découvrent rapidement que la mode éco ne rime plus du tout avec mode grano. Des maisons renommées, telles que Louis Vuitton, Stella McCartney, Elie Saab et Oscar de la Renta posent des gestes pour réduire leur empreinte sur l’environ­nement. De plus, sa styliste Rebecca Corbin-Murray a déniché des marques moins connues qui conçoivent des produits en harmonie avec les valeurs de l’ambassadrice de l’ONU, dont entre autres Cienne, Woron et Article 22.

Avec ses quelque 415 000 abonnés, on ne peut que saluer l’initiative d’Emma Watson et la vitrine qu’elle donne à la mode éthique. Retour sur quelques-uns des plus beaux looks de la Belle qui démontrent que la sensibilisation à la cause durable peut se faire avec beaucoup de classe et d’élégance.

Photo courtoisie

Cette silhouette noire de 3.1 Phillip­­ Lim a été confectionnée sur mesure pour ­Emma Watson avec de la fibre d’acétate biodégradable et de la viscose dont la provenance a été certifiée par la Forest Stewardship Certified (FSC).

Photo courtoisie

Le tissu de cette robe Louis Vuitton par Nicolas Ghesquière a été tissé avec des bouteilles de plastique recyclées. La production de ce polyester recyclé sauve de l’énergie et réduit les émissions de CO2 comparativement à la production d’une nouvelle fibre de polyester.

Photo AFP

Pour la première à Shanghai, Emma Watson s’est glissée dans une robe scintillante. La création Elie Saab a été confectionnée avec 15 mètres de tulle d’une collection ­précédente, qui a ensuite été brodé de fils de soie, de paillettes et de cristaux. Notons que les créateurs n’ont pas l’habitude de puiser dans leurs «vieux» tissus, préférant s’inspirer des nouveautés.

Photo courtoisie

De ­passage à l’émission Ellen DeGeneres, Emma Watson a accessoi­risé son look de bijoux de la griffe Article22, une marque qui conçoit des pièces à partir d’éclats d’obus de la guerre du Vietnam, dont la première ­collection a été baptisée ­Peacebomb (bombe de la paix).

Photo WENN.com

Ce fourreau à traîne a été réalisé dans les ateliers de la designer ­Emilia Wickstead à partir d’étoffe de fin de ligne. Comme ces restes de métrages ou ces surplus de tissus ne peuvent pas être vendus, ils sont habituellement détruits. On peut considérer que cette matière bleu ciel a été «rescapée»... Et transformée en une magnifique pièce!

Photo courtoisie

Cet ensemble Oscar de la Renta est issu de la première collection des nouveaux directeurs artistiques de la maison, Laura Kim et Fernando Garcia. Le bustier a été taillé dans la soie et le pantalon dans la laine organique, le tout confectionné et brodé dans les ­ateliers new-yorkais de la griffe.

Photo AFP

Princesse des temps modernes, Emma Watson a opté pour une combinaison Oscar­­ de la Renta­­ pour la première à Hollywood. On peut retracer la provenance des diamants qui ont été utilisés pour fabriquer­­ ses boucles d’oreilles Anita Ko.