/sports/fighting
Navigation

Superbe Lemieux!

Il envoie Curtis Stevens au pays des rêves avec un knock-out foudroyant

Coup d'oeil sur cet article

VERONA, NEW YORK | David Lemieux emmagasinait de la rage envers Curtis Stevens depuis quelques mois. Il l’a laissé sortir avec un spectaculaire knock-out au troisième round, hier, au Casino Turning Stone.

Le protégé d’Eye of the Tiger Management (37-3, 32 K.-O.) a mis fin aux hostilités avec un superbe crochet de gauche qui a envoyé l’Américain (29-6, 21 K.-O.) dans un autre monde.

Stevens est tombé assommé à l’extérieur des câbles et ça lui a pris quelques minutes avant de revenir à la réalité. Il a été transporté à l’hôpital par mesure préventive et il a été en mesure de bouger les bras avant de quitter le ring.

«Ce fut une exécution parfaite, a déclaré Lemieux après son combat dans le ring. J’ai fait échec et mat.»

Lors des deux premiers rounds, on a assisté à des échanges musclés et on savait que la soirée pourrait être courte pour l’un des deux boxeurs.

Après un départ en force, Lemieux a baissé quelque peu de rythme au deuxième round.

«Mon entraîneur m’a dit de ralentir et je l’ai écouté, a ajouté Lemieux. J’ai reçu quelques coups lors de ce round, mais comme vous avez vu, ça ne m’a pas affecté pour la suite.

«J’ai senti sa puissance, mais il n’y a rien qui m’a impressionné.»

Avec cette victoire convaincante, Lemieux s’est placé en première ligne pour affronter Saùl «Canelo» Alvarez à l’automne si Golden Boy Promotions n’était pas en mesure de faire le duel contre Gennady Golovkin.

Ulysse impressionne

Yves Ulysse
PHOTO COURTOISIE Eye of the Tiger Management
Yves Ulysse

Avant le combat de Lemieux, Yves Ulysse jr (13-0, 8 K.-O.) a livré sa meilleure performance en carrière contre un autre boxeur invaincu, Zachary Ochoa (16-1, 7 K.-O.).

Le protégé d’InterBox l’a emporté au terme du septième round après avoir dominé le combat presque d’un bout à l’autre.

Ce sont les entraîneurs d’Ochoa qui ont mis fin au massacre après avoir vu leur boxeur être martelé pendant la majorité du dernier assaut.

Ulysse remporte ainsi la main sur la ceinture junior NABF des super-légers.

«Cette victoire est pour ceux au Québec qui ne croyaient plus en moi depuis que j’ai visité le plancher lors d’un combat (septembre 2016), a déclaré Ulysse à l’issue de l’affrontement. Cette ceinture n’est qu’un début.

«L’expérience et la vitesse ont fait la différence.»

Du côté de son patron Camille Estephan, il était évidemment tout sourire.

«On était très confiant, mais aussi nerveux, a-t-il affirmé. Il a démontré qu’il était un des meilleurs 140 lb au monde.

Sa performance vient de donner des munitions de négociations à Camille Estephan.

«Les dirigeants de HBO ont adoré sa prestation et je m’attends à ce que le téléphone sonne très bientôt», a-t-il ajouté.