/sports/others
Navigation

L’argent pour les Titans

Coup d'oeil sur cet article

Pour une troisième année consécutive, les Titans de Limoilou ont remporté la médaille d’argent au championnat canadien collégial de volleyball masculin.

Parfaits à leurs deux premiers matches, les Titans ont perdu, samedi soir à London, les deux premiers sets de la finale face à Red Deer, mais n’ont jamais abandonné pour forcer la présentation d’une manche décisive qu’ils ont perdue par la marque de 12-15.

«Nous avons joué notre meilleur volley de la saison lors des 3e et 4e manche, a mentionné l’entraîneur-chef Rock Picard. Il ne manquait pas grand-chose dans le dernier set. En retard 9-3, ils se sont battus jusqu’à la fin. En début de match, le désir de gagner des gars qui avaient perdu les deux finales canadiennes précédentes était trop fort et ils ont été ennuyés par la nervosité.»

«Sur le coup, ça fait un petit pincement au cœur de perdre une finale nationale, poursuit Picard. À 15-12 au dernier set, on a goûté à la victoire contrairement à l’an dernier où Red Deer nous avait battus en trois manches. Je suis très fier des gars. C’est énorme ce qu’ils ont accompli. C’est très rare qu’une équipe atteigne la finale trois années de suite.»

Des honneurs

Sur le plan individuel, l’attaquant Nicholas Tremblay et le passeur Ludovic Martin ont été élus sur la première équipe d’étoiles du championnat. La recrue Nicolas Fortin a trouvé sa place sur la deuxième constellation. Martin a aussi été choisi sur l’équipe d’étoiles canadienne pour la saison.

Champions de la saison régulière en vertu d’une fiche de 14 victoires et deux défaites, les Titans ont remporté le championnat provincial face aux Cheminots de Saint-Jérôme. «Avec quatre bons départs, nous allons vivre une certaine reconstruction l’an prochain, mais il y a des gars qui sont prêts à prendre la relève», a assuré Picard.

Tremblay, Vincent Baril, Benjamin Couturier et Olivier Caron ont terminé leur parcours collégial. Les deux derniers se joindront au Rouge et Or de l’Université Laval tout comme Tremblay, alors que Baril est en attente d’une réponse à ses demandes d’admission en médecine.