/world/pacificasia
Navigation

L’ex-présidente sud-coréenne déchue s’excuse

Park Geun-Hye
AFP Park Geun-Hye

Coup d'oeil sur cet article

Séoul | L’ex-présidente sud-coréenne, Park Geun-Hye, a quitté le palais présidentiel dimanche, deux jours après avoir été destituée par la Cour constitutionnelle pour un scandale de corruption, présentant ses excu­ses pour n’avoir pas mené à terme son mandat.

Mme Park a quitté la Maison bleue vers 10 h GMT pour rejoindre sa résidence privée, dans le sud de Séoul.

Rassemblement

Accueillie par des centaines de ses partisans qui s’étaient rassemblés devant sa résidence, Mme Park a présenté ses excu­ses dimanche soir. «Je voudrais présenter mes excuses pour avoir échoué à mener à terme mon mandat», a dit Mme Park. «Je crois que la vérité éclatera un jour, bien que cela puisse prendre du temps.»

La Cour constitutionnelle a confirmé vendredi la destitution de Mme Park, votée en décembre dernier par l’Assemblée nationale. Les juges ont estimé que la présidente avait enfreint la loi en permettant à sa confidente secrète, Choi Soon-Sil, de se mêler des affaires de l’État.